Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/01/2010

L'heureux événement

Après les récentes élections présidentielles, le gouvernement roumain est enfin, au complet. Je suis allée sur http://www.gov.ro/cabinet__c7l1p1.html pour m'informer qui faisait quoi. Cette fois-ci, quatre membres de la minorité hongroise ont intégré le cabinet (ce qui ferait pâlir d'autres démocraties plus aguerries). Pour le moment, tous les CV ne sont pas visibles, mais cela viendra, sans doute. En revanche, les deux documents en pdf -déclaration de biens, déclaration d'intérêts -sont soigneusement remplis. J'ai choisi de parcourir l'une de ces déclarations de biens, juste par curiosité pour la forme du document -et ce fut une lecture amusante.. Franchement, pour qui nous prend-on??
Update. Je ne savais pas vraiment que la Roumanie était menacée de faillite, mais maintenant que le FMI et l'UE ont la réponse attendue, c'est-à-dire la stabilité politique qu'ils exigeaient, puisque le Président avec le nouveau gouvernement sont en place, comme on le voit bien, les fonds promis peuvent arriver. Qui fait quoi n'a aucune importance, ils sauveront le pays, on est sûrs! http://news.fr.msn.com/m6-actualite/monde/photo.aspx?cp-d... 
Update 2. Hi, I thought you might enjoy this episode from Klaws Podcast.
Click this link to view it:
Klaws - Slow Burn mix
Carmen

17/10/2009

Sans titre/Update 20

La Roumanie est bien embarrassée: sur quel ton célébrer l'anniversaire de la chute officielle du communisme (coup d'Etat ou révolution?), et en plus, dans le contexte actuel tendu - élections présidentielles en Novembre et crise politique (motion de censure, gouvernement remplacé par un gouvernement inexistant encore). Pour le moment, on n'en parle pas, de toute façon, Décembre vient après Novembre, et on verra..Maintenant on est en pleine partie de poker menteur, le président sortant et candidat à sa propre succession mène le jeu (avec ses fidèles), l'opposition (appelons-la ainsi) se serre les coudes, le parlement veut croire qu'il a son rôle dans l'histoire..
C'est de pire en pire. Je ne sais même pas si je voterai, cette fois-ci. J'ai retrouvé deux lettres que j'avais adressées au Président en 2004, et je les ai postées ici, dans la Liste Témoignages. P.S. Cet été, aux States, je me suis offert un album de Los Lobos: en voici une chanson. Los Lobos 'Carabina .30-.30' 1988 
P.P.S. Je révise les institutions européennes et je réfléchis sur la réponse à une qcm: "En refusant d'accorder la décharge budgétaire pour l'année 1996, le Parlement avait sanctionné la Commission de Bruxelles pour sa mauvaise gestion dans des affaires de fraudes et d'irrégularités. Il a exigé, en Janvier 1999, la création d'un Comité d'indépendants chargés d'examiner la façon dont la CE décèle et traite les cas de fraude, de mauvaise gestion et de népotisme. C'est la publication du rapport de ce Comité qui a entraîné la démission de la Commission en 1999". Ma question rhétorique est ingénue: ce genre d'assainissement institutionnel est-il à court, à moyen, à long terme, ou radical? Car dix ans, c'est rien...
 Update. 169 millions d'euros pour le projet Phare et 745 millions pour des projets d'infrastructure risquent d'être perdus par la Roumanie (deadline November 30!), si des sollicitations (éligibles) ne sont pas envoyées à Bruxelles. Bien sûr que je pense automatiquement au projet que j'avançais, et qui aurait besoin de beaucoup moins d'un million, mais la Roumanie a un soupçon de Président et un soupçon de gouvernement en ce moment, et quand bien même elle aurait des vrais, aurais-je davantage de chances pour être entendue, en tant que lambda??

18/08/2009

La multiplication des moutons

J'aimerais bien travailler, par exemple, à Eurostat, mais je n'ai pas tout à fait les compétences spécifiques (on le voit, d'ailleurs dans ma Biographie). Idéaliste ou persévérante, je me suis à nouveau inscrite à une sélection EPSO, même si le nombre de candidats (3249) est dissuasif également. Pourquoi Eurostat? Parce que c'est l'institution européenne qui affirme être indispensable pour garantir la cohérence des promesses politiques. Voilà vingt ans déjà depuis que l'économie de l'Est s'est convertie au libéralisme, et deux ans depuis que la Roumanie fait partie de l'UE. A l'époque de l'économie centralisée, les rapports statistiques étaient gonflés au fur et à mesure qu'ils étaient adressés à l'échelon supérieur -cinq cochons dans une ferme devenaient, au bout de la chaîne, un troupeau considérable.
 Le mensonge était justifié idéologiquement: démontrer la santé florissante de notre société socialiste multilatéralement développée. Il était gratuit, bien sûr, pas d'argent en jeu, seule une complicité qui allait de soi. Aujourd'hui, l'enjeu est différent. Voilà, l'autorité de contrôle découvre que des dizaines de milliers de moutons fictifs sont déclarés par des fermiers ayant demandé des subventions européennes, ou que des moutons pour lesquels des subventions ont été touchées sont exportés illégalement..Une autre chaîne, celle de de la corruption, est tout aussi solide et efficace qu'autrefois l'activisme idéologique. On a peu de chances d'en sortir bientôt. Et, en définitive, qui le souhaiterait? Ceux qui le souhaitent ne comptent pas, et ceux qui ne le souhaitent pas sont confortablement installés là-dedans. L'équation est simple, quand bien même "les analystes politiques", qui sont légion, vous assommeront avec leurs commentaires aussi profonds qu'impartiaux.. 
P.S. Dans deux jours, je pars en vacances aux US, pour une vingtaine de jours. Disons que cela me fera une pause de l'Europe, pour mieux l'apprécier au retour.. Pas trop de choix sur la petite planète.
 

12/08/2009

Ainsi va le monde -et l'Europe (II)

On lit dans la presse (Necolaiciuc, aparat in SUA de avocatul dictatorului Noriega) que l'ancien directeur de la SNCF roumaine (CFR), actuellement en prison en Floride -voir aussi ma note du 19/06/09 "Ainsi va le monde (et l'Europe)"- sera représenté dans son procès d'extradition vers la Roumanie par l'avocat de l'ancien dictateur le général Noriega. On comprend qu'il s'agit d'un excellent avocat, spécialisé dans des cas de trafic de drogues et de blanchiment d'argent. Le cas du Roumain n'a pas l'air d'être banal, pour les autorités américaines non plus. L'avocat aura la tâche ardue de justifier chacun des nombreux chefs d'accusation qui pèsent sur son client, et dans ce cas, ce sera le Secrétaire d'Etat américain qui aura le dernier mot quant à l'extradition.
L'article rappelle également "les relations sans frontières" de l'ancien directeur des transports  roumains. Comme le présent blog ne s'adresse pas spécialement aux Roumains, qui eux, ne connaissent que trop leur pays et ses réalités spécifiques, mais à ceux qui ne lisent pas forcément le roumain, je passe sur les détails de ces "relations sans frontières", car ce sont des relations de clan -entre partis politiques, entre proches- et je résumerai juste que ce personnage n'a pas été seul. Alors, quelles sont les raisons de sa chute, dans un monde dont le principe de fonctionnement est celui-là? Sans doute, faut-il les trouver dans des intérêts de circonstance. Parfois, si le vent change de direction, sans tomber, c'est simplement parce que des intérêts tournent, eux aussi, rien de plus. Des enchevêtrements sur le sol national et à l'international, à vous hérisser les poils...
 
N.B. Un témoignage dans la Liste Cefro, Professional experience exchange- c'est toujours la Roumanie, toujours l'Europe, mais un autre registre.