Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/02/2011

Vieux sujet..

Si je lis la presse roumaine en ligne, je m'arrête plutôt sur les faits -s'il y en a.. Je ne fais que survoler ces sujets-là qui traitent d'analyses économiques, des jeux politiciens entre tel ou tel parti, des propos tenus par tel ou tel personnage politique. Non seulement parce que c'est du temps perdu, mais aussi parce que ça me rend triste et misérable.. Entre un dossier sur lesquels de nos concitoyens sont les plus susceptibles de tomber dans les réseaux de trafic de personnes en Europe, un autre sur la politique agricole désastreuse et la ruine des petits producteurs, un autre sur l'augmentation hallucinante des suicides en deux ans, et un autre sur la corruption au sein de la douane à la frontière Est (avec l'Ukraine..), c'est ce dernier qui m'a particulièrement intéressée. 
Environ 70 personnes arrêtées, un mécanisme ingénieusement huilé impliquant tout le personnel de la douane, de la femme de ménage jusqu'aux responsables. Les pots de vins reçus s'élevaient à 25.000 euros en 12 heures de travail, c'est-à-dire environ 20 millions d'Euros pendant une année. Bien entendu, la Roumanie a plusieurs points de frontière, et il serait naïf de croire que celui-là est une exception, ou encore, de croire que les pots-de vin s'arrêtaient dans les poches des douaniers lorsque logiquement, une partie était destinée à la hiérarchie en dehors de la structure - ministères, partis politiques.
Le démontage  de cette "machine à fabriquer de l'argent" vient d'être très médiatisé. C'est une nouvelle victoire de la DNA (Direction nationale anti-corruption), et encore un de ces gestes démonstratifs que la Roumanie fait de temps en temps, en regardant du coin de l'oeil vers Bruxelles, surtout si Bruxelles donne des signes qu'elle a l'intention de sortir de sa torpeur diplomatique à propos de Schengen. N'ayez crainte...Le prochain rapport sur la Roumanie va être conforme à la pédagogie courante: "des efforts ont été faits, cependant il reste encore à faire dans le domaine de la justice", etc., etc.. (j'adore cette formule en bois laqué, elle me fait penser à une autre, que j'entends beaucoup en France en ce moment, sur les vertus du dialogue, en l'occurrence entre un peuple poussé à bout et son dictateur.., c'est beau..). 
 
 
 

18/01/2011

Similitudes

Les événements en Tunisie m'ont rappelé, bien entendu, le Décembre roumain 1989..Presque le même film, sauf la fin, je veux dire la fuite du président, comme une surprise élégante.. D'ailleurs, quelques jours avant ce dénouement, on a pu entendre des Tunisiens faire eux-mêmes l'analogie avec le régime de Ceausescu. Bon, maintenant on ne saurait prédire la suite, ce n'est que le début, mais on peut continuer avec l'analogie. En Roumanie, vingt ans après, on voit ce que cela a donné.. Les anciennes structures changeront de nom, leurs membres apprendront à tenir un discours démocratique.. Cela s'apprend relativement facilement. En tout cas, les Roumains le font bien (disons qu'ils vivaient déjà auparavant dans une démocratie socialiste, donc ils avaient déjà une certaine pratique du creux sous toutes ses formes - langage, économie, liberté).
On dit que les dictatures sont cyniques, et que les démocraties sont hypocrites. Je crois que ce n'est pas faux. S'il faut connaître les deux dans une vie, que ça soit au moins dans le bon ordre.. Non pas que cela rende plus heureux, mais au moins cela rend la vue.. 
P-S. 19/01. En ce moment même, c'est-à-dire environ 2 p.m, une cérémonie officielle spéciale à Charleston. Le sms que j'attends avec émotion (toute la journée j'ai passé en revue ces quinze dernières années..) arrive une heure et demie après: "Je suis citoyen roumain et citoyen américain, je ne peux appeler, je n'ai plus de batterie pour le gps, nous parlons demain." La photo se trouvait déjà dans mon inbox. Sa fie intr-un ceas bun, Claudiu! CIMG0307.jpg

10/01/2011

(My)Events

026.JPGHappy Birthday, sweet Rowen Valentina! I dream of you to move in Europe, even for a while...
 
Happy Anniversary, CEFRO! I wish for this unique event: a need meeting a chance, one million dollars (about 750,000 euros, much less than an average house on the French Riviera), and your work would definitely grow up. 
 
cefro-logo-merged.jpg 

05/01/2011

L'Avocat du diable / les petits riens

Chaque journée qui commence vous noie dans un flot d'informations diverses, vous les lisez, les entendez ou les enregistrez simplement au niveau subliminal. Vous en sélectionnez quelques unes et leur accordez une minute ou plus de réflexion.
 Finalement, chacun les traite en fonction de sa propre échelle, plus ou moins, tous conditionnements compris.

On peut remarquer que le désastre, l'horreur, l'abominable ne suscitent pas partout une réaction unanime de rejet, c'est ce qui permet peut-être au "mysterium tremendum" de perdurer sous des apparences rationnelles et justifiables -idéologiques, religieuses, politiques.
Néanmoins, on dit que le diable n'est pas que dans l'extrême, mais aussi dans les petits détails, qu'il adore, parce que bien plus difficiles. Quoi de plus difficile qu'un rien discret, presque invisible, et surtout intérprétable à mourir (pardon, à diviser), et qui met en route l'engrenage? En voici quelques riens interprétables.
 
004.jpgD'abord, cette affiche (la photo) que mon cerveau a enregistrée automatiquement à un étage inférieur avant de transmettre l'info plus haut. Une affiche en roumain, dans une rue commerçante de Nice: "Trimite bani in Romania", "Alegerea e in mainile tale" ("Envoyez votre argent en Roumanie", "Le choix vous appartient"). Et qu'est-ce qui vous dérange, chère Madame, dans ce type de marketing? (j'oubliais, le diable aime également la courtoisie, les formes et s'amuse bien avec des exercices de logique..). Le roumain est l'une des 27 langues de l'UE, au même titre que l'anglais, alors, vous ne tiquez pas quand vous voyez une pub en anglais, n'est-ce pas ? Non, seulement la pub sur la photo cible ouvertement une catégorie: s'il s'agissait des Roumains travaillant en France, elle serait en français, or elle s'adresse à ceux qui ne connaissent pas le français et ont de l'argent à envoyer en Roumanie. J'entre pour me renseigner, avant d'aller sur le site Internet. On me rassure que c'est très sécurisé, et je constate surtout que c'est  très simplifié.. Oui, bien sûr, on a une multitudes d'agences correspondantes en Roumanie..Et là, c'est encore plus cohérent, car les agences respectives sont pour la plupart dans des banques privées (dont l'une appartient évidemment à un milliardaire roumain vivant sur la Côte, sur le fameux rocher, j'aurais parié...). Et alors, cela prouve quoi, sinon le dynamisme économico-financier?  Je ne sais pas, mais je me souviens aussi qu'il y a deux sources d'argent qui participent bien au PIB de la Roumanie: les envois/transferts faits par les expatriés, et le trafic de personnes (première place dans l'UE).  
 
Deuxième petit rien. Un quotidien roumain cite un quotidien norvégien ("Aftenposten") qui à son tour cite les notes diplomatiques obtenues par WikiLeaks à propos de la rivalité franco-allemande dans le domaine des satellites espions: la France serait championne dans l'espionnage industriel en Europe, "l'Empire du Mal" pour ce qui est du vol des technologies..Et alors, cela doit être dans le cadre de l'étroite coopération franco-allemande.. D'ailleurs, je vous rappelle que récemment les deux pays ont adressé une lettre officelle à la CE en argumentant leur opposition à l'entrée de la Roumanie dans l'espace Schengen ("espace de liberté, de sécurité et de justice"). Mais, OK, rien à dire!
 
Troisième petit rien. Un jeu de mots en roumain (intraduisible en fait, c'est juste la lettre "t" qui fait la différence) dans l'article qui parle de la Cathédrale de la Rédemption/de la Manipulation du peuple. "Le Monde" publie également un article avec le titre "Soutenue par l'Etat, l'Eglise roumaine ne connait pas la crise". Puisqu'il est payant maintenant, je résume de quoi ça parle: une méga construction, 38.000m2, 100m de hauteur, 12 ascenseurs, capacité d'accueil 125.000 fidèles, etc.. Grandiose...C'est ce qui peut arriver de mieux à ce peuple pour qu'il retrouve ses valeurs, son identité..
 
Quatrième petit rien. Apparemment, la moitié des médicaments sur le marché en France seraient inutiles, puisque inefficaces. En général, on ne l'ignore pas, mais les pressions économiques, financières, ou liées à l'emploi pèsent davantage. Cela semble faire partie de ces aspects quotidiens qui ne choquent plus, comme la dépression, qui est un marché florissant, comme l'aspartame, qui disparu des yaourts est entré dans les génériques..
P-S. En suivant la première revue de presse de ce matin, sur F2, j'ai failli renverser mon café à la vue du titre qu'affichait un quotidien, en citant le laboratoire qui fabrique le médicament récemment retiré du marché: "Le Médiator, ce n'est que trois morts" (on parle de quelques centaines ou davantage). Je suis certaine que ce Monsieur respectable n'a pas voulu être cynique, il a juste été sincère, c'est ça le problème...Une  manière courante de raisonner, la logique exponentielle des affaires. Oui, vous avez  bien compris, si, par exemple, 4000 Chinois sont morts, c'est négligeable par rapport à plus d'un milliard...
 
Les exemples sont infinis, à portée de réflexion, pour ainsi dire, ne demandant que plus d'attention pour plus d'action. Le diable aurait quelque chose à voir avec le libre-arbitre, non? "Le choix vous appartient".