Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/04/2009

Il y a cinq ans, l'Otan

Le Secrétaire général de l'Otan, dont le mandat prendra fin le 31 Juillet prochain, vient de faire une courte visite à Bucarest, dans sa tournée d'adieu (România mai trimite 140 de militari în Afganistan). La Roumanie est membre de l'Otan depuis cinq ans. Comme ce blog ouvert précisément il y a cinq ans est issu d'un attachement au processus d'intégration euro -atlantique, je me souviens de l'une de mes démarches à l'époque: une lettre ouverte adressée à Monsieur le Sécrétaire général. Elle se trouve toujours dans mon inbox, et je crois qu'elle peut figurer plus loin, dans la liste Témoignages. Comment on dit déjà? Le mérite de l'intention...
Update. Evénement de dernière minute: la visite de deux jours du Prince Albert de Monaco en Roumanie, à l'invitation du Président roumain, donc visite d'Etat..Bien entendu, nous ne connaîtrons pas le but réel de la visite, mais qui peut nous empêcher de réfléchir ?? Surtout qu'en l'occurrence, ça ne devrait pas être un exercice trop difficile..

28/09/2006

Très cher papa,

"Tu sais, n'est-ce pas, que pour moi, notre entrée dans l'UE coïncide dans quelques mois avec le renouvellement de ma carte de résidente en France  -et oui, dix ans déjà. Tu te souviens aussi que maman a failli avoir une attaque lorsque je vous avais fait connaître ma décision. Et ton expression prophétique, "ramper comme un serpent", s'est avérée juste. Je sais bien que, dans ta vision des choses, je n'ai pas exactement réussi. Enfin, selon les critères de la réussite unanimement acceptée chez nous (et ici aussi). Toutes ces gens-là, que tu aidais avec tes conseils et pour qui tu rédigeais des statuts de sociétés, ou que tu représentais au Tribunal pour des affaires d'argent, de contentieux,  - ces gens-là ont prospéré, ont grossi. A mon avis, ils se sont avachis (j'en ai rencontré un cet été, tu l'aimais bien, tu l'avais voulu comme gendre à une époque, il est sénateur et ne sait plus où investir son argent..). Bien sûr, ils ont de belles villas, roulent dans de belles voitures, ont des comptes bien garnis, vivent plus que décemment... Pourtant, tu sais comment ils y sont arrivés... Et parfois, parce que tu étais désespéré à cause de moi, il t'arrivait de me les donner pour exemple...
Je te comprends, mais tu sais, je préfère me passer dans la mémoire le film des années '80. Tous dans une galère commune, on jouait un jeu idiot qui paraissait éternel, comme l'idéologie en place. Paradoxalement, le fait d'être des complices solidaires rendait l'existence par endroits plus supportable qu'elle ne l'est aujourd'hui (pas pour tous...). Tu passais chaque dimanche matin à la maison, tu me trouvais toujours dans la cuisine, en train de préparer des plats pour la semaine, et à écouter en sourdine à la radio le poste interdit "Free Europe". Je te proposais le petit café rituel, et on commençait à parler politique, à refaire le monde...Ces moments me manquent énormément, surtout maintenant. Tu serais amusé de voir nos frais Eurodéputés, qui ne parlent bien aucune langue, sauf la langue de bois (tu as raison, ils n'ont pas besoin d'une autre). Bien sûr que j'ai hérité de ta révolte contre la bêtise et l'injustice, seulement, moi, je me suis vue obligée de calquer mon destin dessus. Il y a quelques années, tu m'as dit avec une amertume résignée: "Tu aimes les choses difficiles, ma fille...". Ce sont elles qui m'aiment aussi, papa.
Je suis sûre qu'aujourd'hui tu vois les choses différemment. Ta résignation a dû se transformer en acceptation joyeuse (c'est l'alchimie de l'esprit, maintenant tu dois connaître pour de vrai cette théorie-là, sur le désir essentiel...).
Je sais que tu seras toujours présent, et que tu ne tarderas jamais à me souffler les bonnes réponses (oui, tu as voulu que je fasse du droit, et pas de lettres, mais, tu vois, je me suis parfois débrouillée tout aussi bien qu'un spécialiste).
J'espère pouvoir venir en Roumanie le plutôt posible te dire bonjour et arroser la plante, il paraît que tu l'aimes beaucoup et qu'elle s'y plaît! 
Tu sais, n'est-ce pas, que dans quelques mois, tu auras une arrière-petite-fille qui devra se montrer travailleuse, car elle devra parler également le roumain et l'anglais.
Essaie d'être en paix!
Ta fille qui t'aime, Carmenouch.
P.S. Tu vois qu'à Bucarest, en ce moment, il y a le Sommet de la Francophonie, n'est-ce pas? Non, je ne peux te dire exactement à quoi cela sert, j'ai lu que le thème portait sur la société de l'information et sur l'éducation... Ambitieux, tu ne trouves pas?"

12/12/2005

Entre expatriés

Fragments de correspondance
"Alors...c'est à moi de relancer? Bon, d'accord, cette fois-ci j'ai quelque chose qui ressemble à une nouvelle: le mois prochain j'irai à NY (si j'ai le visa..., j'ai rempli une quinzaine de formulaires) pour un concours visant un poste de professeur à l'ONU. Il paraît qu'il y a suffisamment de candidats, mais cela vaut la peine d'essayer. Bien sûr, ce serait trop beau, tous les problèmes seraient résolus. Enfin, tant qu'il existe de l'espoir... Et toi? Et eux?" (...)
"Moi, je suis au chômage. Comment pourrais-je trouver un emploi convenable à 52 ans, quand je ne l'ai pas trouvé à 48, ou à 45?! C'est cela, la vraie France, et toi, tu as eu beau me contredire tout le temps, avec ton idéal français..., la réalité est bien pire qu'ils sont brusquement obligés de le reconnaître maintenant, après les trop médiatisées semaines-banlieues. Le chômage chez les étrangers est de 40%, les "consignes" visant les étrangers sont tout aussi claires pour l'embauche que pour les logements. J'ai vraiment de la chance d'avoir pu garder cet appartement, je n'aurais jamais eu un logement par moi-même, qui aurait accepté mon dossier?
Je ne crois pas qu'il existe un pays plus xénophobe (puisque je suis de type caucasien...), et qui déploie une telle énergie pour surmonter ce travers. Aux US c'est différent, là-bas tu peux réellement avoir une chance, qui que tu sois, mais c'est l'exigence qui est rude. Est-ce que tu crois qu'il existe en France trois étapes -tests, entretiens- pour une embauche? Claudiu en a fait l'expérience deux fois, et ce n'est pas rien... Ici, le relationnel joue beaucoup, en dehors d'autres critères auxquels tu ne corresponds pas déjà dès le départ, si tu es étranger. Quant au clientélisme, c'est presque comme en Roumanie, seulement en plus fin. Moi, je devrais trouver un emploi à minimum 1500 par mois, parce que les banques vont reprendre leurs prélèvements en Mai prochain, autrement, il vaut mieux rester comme ça...J'ai eu toute la bonne volonté du monde, et j'ai été d'une naïveté exemplaire en croyant que je pourrais envoyer des candidatures et être prise au sérieux. Tu te souviens? Claudiu aussi avait essayé et il ne comprenait pas pourquoi rien ne marchait...
Ce poste international serait pour toi une vraie expérience, je te souhaite de tout coeur de l'obtenir. D'abord, parce que tu pourras modérer tes opinions... C'est important.
Moi, je n'abandonne pas ce que j'ai toujours poursuivi, une chance n'est pas exclue, surtout maintenant.
Donc, prépare-toi bien, aie confiance en toi et fais de ton mieux, si tu dois l'avoir, ce poste, tu l'auras..."

12/08/2005

Concernant les e-mails précédents

Subject: Re: RE : Offre reformulée après dépôt candidature/Fwd: Vous avez reçu 2 nouvelles offres d'emploi//Elargissement
To: (...) 
Madame,

Tout en vous remerciant pour vos précisions, je me
permets simplement d'observer que ce n'est pas pour la
première fois que je rencontre ce genre de
non-concordance, apparente d'après ce que vous dites.

Il m'est arrivé, par exemple, de donner suite à une
offre pour "petits travaux secrétariat" auprès d'une
personne âgée, or il s'agissait d'heures de ménage et
de nettoyage. J'ai accepté l'offre pour des raisons
d'urgence et j'ai signalé l'aspect à l'agence locale
anpe, où j'ai appris que l'agence était parfaitement
au courant mais qu'il lui fallait "plusieurs plaintes
pour faire enlever l'offre"...Bien évidemment, le lien
spécifique anpe-recruteur relève de votre ressort, et
non pas de celui du demandeur d'emploi.

Un autre exemple, disons positif. Mon actuel CES
(animatrice BCD) renouvelé jusqu'en Octobre prochain
est dû au Service interventions du Cabinet de l'ancien
Premier-Ministre, Monsieur J-P Raffarin et à la DG
anpe. A l'agence locale 06, une conseillère qui ne
parvenait pas à masquer son hostilité, avait fini par
me trouver une offre auprès de la Ligue de
l'enseignement.
Il est plus logique d'avoir un travail où l'on est en
contact avec le livre qu'avec la serpillière, surtout
lorsqu'on est possesseur d'un doctorat français, car
autrement, vous êtes d'accord, que reste-t-il à
d'autres, comme possibilités d'emploi?
Par ailleurs, je me demande au passage, si mes chances
augmenteraient au cas où je renoncerais à ajouter à
mes coordonnées celles de mon blog
elargissement-ro.hautetfort.com.
Mais je le fais à bon escient, peut-être pour me
convaincre des limites du vieil adage français "ne pas faire de vagues...".

Salutations distinguées,

Carmen Lopez



--- (...)<lt...@emergences-rh.com> wrote:

> Madame,

> Pour votre information, je vous ai transmis cette
> offre par le biais du
> site Internet de l’ANPE avant réception de votre
> candidature. Il ne
> s’agit en aucun cas d’une « réponse déguisée » ;
> j’ai  toujours
> l’honnêteté de dire si un profil ne correspond pas à
> l’axe de recherche
> !!!

> Pour reprendre avec exactitude vos termes : «
> suggérer de faire preuve
> de plus de clarté dans la formulation d'une offre.
> En ce qui vous
> concerne, cela vous évitera la lecture des CV qui ne
> vous intéressent
> pas, et en ce qui me concerne, en tant que demandeur
> d'emploi, cela
> m'évitera de faire des démarches inappropriées. »…je
> tenais à vous
> éclairer sur un point : lorsqu’un recruteur dépose
> une offre sur le site
> Web de l’ANPE, il ne dispose que de 155 caractères
> maximum pour décrire
> la structure, la mission et le profil recherché….de
> plus, ce texte n’est
> validé par un conseiller que 2 ou 3 jours après sa
> diffusion. C’est la
> raison pour laquelle, dans un premier temps, vous
> avez visionné une
> offre sans aucune précision. !
 Après ces explications, je me permets de vous
> suggérer à  mon tour de
> détenir tous les éléments d’information avant de
> prodiguer des conseils
> et d’affirmer qu’il s’agit d’une réponse déguisée.

> Cordialement,

> L..T...