Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/07/2014

Musique

music, pure perception records, us(Mes photos: La Réserve, Nice)

Klaws Pangea (Claudiu) vient de recommander cet album ("New release from Pure Perception Records, perfect chill sounds for the summer heat"). J'ai écouté et j'ai trouvé agréable et relaxant.

http://pureperceptionrecords.bandcamp.com/album/dj-earthi... 

09/06/2014

Lien atlantique

10418192_1425452314395350_7669869569050823127_n.jpg

(La photo est sur Fb: "Got my Customs Broker License in the mail yesterday! ")

Voici le résultat final (car il y a eu plusieurs étapes) après le test passé en décembre dernier. Mon espoir porte sur des perspectives dans lesquelles ma petite entreprise pourra trouver de nouvelles opportunités  et ne disparaîtra pas, et donc, moi non plus. En France, en 2012, on a enregistré 59.780 faillites d'entreprises, en 2013 - 61.468, battant le record de 2009, année noire de la grande crise économique planétaire déclenchée en 2008 (également l'année où, avec le courage du désespoir, et la part de l'appartement de mes parents, et rien d'autre, j'ai créé en France CEFRO..).

Un récent article de Valeurs actuelles notant la faiblesse des marges des entreprises françaises en 2012, observe qu'elles ont atteint leur plus bas niveau depuis le milieu des années '80, à 28%, ce qui place les profits des firmes françaises comme les plus faibles de tous les pays de la zone euro. L'écart avec la marge moyenne des autres pays atteint 10 points, ce qui représente un handicap de 100 milliards pour les entreprises françaises, dont la perte de compétitivité se traduit par la chute libre des chiffres du commerce extérieur: 67 milliards de déficit en 2012, et 62 milliards en 2013 -ralentissement dû non pas à une reprise des exportations, mais à un ralentissement des importations, car les Français consomment moins

29/05/2014

Dans les Appalaches

music, festival, caroline du nord, pangeaproductionsJ'aimerais bien pouvoir écrire quelques lignes optimistes, puisque c'est la veille de mon anniversaire, et qu'il vaut mieux prendre la réalité avec le plus de détachement possible, tout en gardant un certain contrôle. Et comme je ne trouve pas grand chose de positif sous la main, je vais me transporter (dans mon esprit, c'est gratuit) de l'autre côté de l'Atlantique, en Caroline du Nord, où exactement pendant les jours de mon anniversaire (car j'en ai deux, le vrai et l'officiel), aura lieu le 7e festival de musique (Electronic Dance Music) que Claudiu et ses amis préparent depuis quelques mois. J'espère que cette coïncidence lui portera chance, c'est-à-dire qu'il fera beau, que tout se passera bien (ces deux prochains jours, je serai inévitablement anxious). Voici la page facebook et leur site où vous pouvez toujours écouter quelques morceaux. 

25/04/2014

Voyage

Je viens de rentrer de Roumanie, où je suis restée dix jours (quelques photos dans l'album sur ce blog, et dans le photoblog). A l'aller, comme au retour, mon voyage a dû se plier à la loi du chaos organisé qui gouverne les transports dans mon pays aux beaux paysages encore intacts (car difficiles d'accès..). Les horaires que j'avais consultés sur le site officiel s'étaient révélés inexistants (j'arrive de l'aéroport à la Gare du nord, et au guichet j'apprends que le train en question ne circule pas, et qu'il existe plusieurs sites, et que je n'avais pas regardé le bon, car il y a des trains privés..(!). A la fin de mon court séjour, dans le train pour Bucarest, la cerise sur le gâteau. Une grève originale, apparemment annoncée la veille aux infos du soir (et que je n'avais pas regardées, mais ça revenait au même): tous les trains arrêtés sur les rails, pendant deux heures.

 

Ce n'est pas facile de comprendre le pourquoi et le comment quand il s'agit des transports en Roumanie (c'est le domaine du Ministère des Transports et de l'Infrastructure), mais j'ai quand même compris deux-trois choses.

La société nationale des chemins de fer se privatise, après avoir été partagée en plusieurs sections qui fonctionnent indépendamment, et donc c'est l'Infrastructure qui a décidé la grève, et non pas les Transports, qui eux, étaient contre, c'est-à-dire les syndicats, qui sont plusieurs et ne tombent pas d'accord...En fait, il  s'agit d'un système complexe (le terme neutre pour 'mafieux'), avec des enjeux financiers et politiques énormes. A un moment donné, j'ai pensé à l'article auquel j'envoyais dans une note précédente, sur l'antipathie comme méthode de management, à propos de la Poste, en France. Tactique similaire en Roumanie, l'objectif étant d'accélérer le processus de 'privatisation': on réduit la vitesse des trains, par conséquent ceux-ci perdent de leurs passagers, la ligne est déclarée inopérante, et donc vendue. Les compagnies privées proviennent de la compagnie nationale, ont leurs trains (les anciens trains locaux repeints) et louent les rails..Ce qui surprend toujours (et ça ne devrait plus), c'est la passivité des gens. Ils haussent les épaules, en lâchant l'invariable "c'est le pays", calqué sur "c'est la vie". Mais non, mais non. Consolation: le rapport de Transparency sur la corruption des institutions européennes.. Je suis revenue à Nice avec un refrain que j'entendais à la radio sur Europa FM -ce sera la chanson de ce voyage :http://youtu.be/ogeuinHxlqw

transports, Roumanie, privatisation, corruption, institutions ue

transports, Roumanie, privatisation, corruption, institutions ue