Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/12/2014

Addictive music

DJ Klaws, digitally imported addictive electronic music di.fm, november podcast

(Photo Web: Chandra Xray Observatory image of Hydra A galaxy Cluster 840 million light years from Earth)

 Récemment, en voulant présenter CEFRO, j'ai résumé mon parcours professionnel dans une phrase: "de formation professeur de lettres, avec une carrière dans l'éducation nationale dans un autre pays européen, et titulaire d'un doctorat obtenu à Nice". Ecrire "un autre pays européen", au lieu de "Roumanie", avait le rôle de ménager les représentations du destinataire, dans lesquelles le nom de mon pays d'origine n'aurait pas été un point en ma faveur.. Mon destinataire ne pouvait rien contre ses représentations, ce que je comprenais, mais j'ai préféré le laisser découvrir par lui-même.

Alors, petite réparation. 

J'ai écouté hier, dimanche, j'ai bien aimé, et je l'ai planifié pour ce 1er décembre, jour de la fête nationale roumaine. Why not. Enjoy!

 

Klaws -Technological 55 (di.fm Nov podcast) by Klaws

 

 

25/11/2014

Anniversaire/Diaspora

anniversaire claudiu,blog,personnel,politique,professionnel

(Mes photos -Rose fraîche)

Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de Claudiu. Ce matin, sous la pluie battante qui a de nouveau choisi la Cote d'Azur, je suis allée chercher au marché de la Libération une rose fraîche. Elle a sa place habituelle, entre le tableau que nous avions acheté ensemble chez Virgin, en 2001, avant son départ pour Charleston, et la belle photo avec Rowen, à Villefranche, pendant les dernières vacances de 2010. Dans A propos, j'ai écrit, il y a quelques années, que ce blog était devenu perso-politico-professionnel. C'est exact, avec l'observation  que ces trois aspects sont liés, ils sont interdépendants et ne pourraient être pris séparément..Tout événement qui a l'air d'être personnel ne l'est pas, en fait, et c'est là l'unique justification de ce blog, à mes propres yeux. Je fais souvent un effort de volonté pour calmer ma réflexion, pour la refroidir, afin qu'elle puisse livrer tel ou tel aspect, sous une forme qui ne soit pas contre-productive, pour ainsi dire, si je pense au statut sur le fil que j'ai depuis tant d'années ici..

 P.-S. La presse continue d'analyser le résultat de la récente élection présidentielle, en observant que tout ne fait que commencer, et qu'il est important de ne pas oublier trop rapidement "ce deuxième miracle roumain des derniers 25 ans", et la performance réalisée par les millions de Roumains de la Diaspora. "Il n'est guère facile de passer du jour au lendemain du statut de l'émigré qui agace, le suspect de service responsable pour la diminution du niveau de vie, au statut de l'émigré défenseur de la démocratie, digne d'estime et d'admiration." Reconnaître les mérites de la Diaspora est plutôt une première, du moins en ces termes-là. D'habitude, le seul mérite qui lui soit attribué concerne l'argent qu'elle envoie en Roumanie, et qui représente une partie importante du PIB. Et d'ailleurs, aujourd'hui, des Etats en principe honorables, et qui n'ont pas une forte émigration, décident d'être moins regardants sur ce qui peut faire augmenter leur PIB.. Claudiu et moi faisons partie de la Diaspora roumaine, à la très grosse différence que Claudiu est aussi citoyen américain, tandis que moi, je suis ressortissante UE résidente en France...[la victoire de la Diaspora à Londres -vidéo http://youtu.be/lHCUPTwz238 ]

Je suis entrée à Monoprix pour chercher un thé, et j'étais là, devant le rayonnage, à regarder les boîtes, en réfléchissant, en même temps, au prochain dossier administratif que je m'apprêtais à dresser (c'est-à-dire à "vomir", selon mes images - m'acquitter de trois milliers d'euros de cotisations restantes à la Cipav, pour bénéficier plus tard à la retraite de 8 euros par mois..), lorsque ce refrain s'est déversé des haut-parleurs. Et, prêtant un autre sens aux paroles légèrement débiles, je me suis dit que la chose la plus sexy au monde, la plus désirable, ce serait la justice..Le reste est ab-so-lu-ment dérisoire (pas de psychanalyse inutile..) http://youtu.be/aOl4oeHZnBk

29/07/2014

Rien que 24 ans..

 

exil, Mur, France, Roumanie, témoignage, 1990

(Mes photos: Assiette en céramique

Je suis entrée à la Fnac ce matin, dans le but précis de jeter un regard sur un essai sorti en mai dernier, "Les ex-communistes", l'auteur étant un universitaire français, ex-communiste. Je n'en ai pas eu pour longtemps..En prenant l'escalier pour descendre, j'ai aperçu sur la moquette un petit livre que quelqu'un avait probablement laissé tomber, et je l'ai ramassé. C'était Guy de Maupassant, La Parure. J'ai relu cette courte nouvelle en moins de dix minutes, là, en m'accoudant sur la balustrade. Mathilde Loisel finit par se rendre au bal pour lequel son mari lui avait procuré une invitation, et, l'espace d'une soirée, elle oublie sa vie morne de femme de petit employé et se sent vivante et admirée, avec sa belle robe et le collier qu'une riche amie lui a prêté. Mais de retour chez elle, la parure n'est plus à son cou. Les Loisel vont contracter une dette et travailler durement pendant dix ans pour rendre et rembourser le collier. Un jour, Mathilde, que les épreuves ont rendue méconnaissable, croise sa riche amie et apprend que le collier était un faux..

Je suis sortie de la librairie avec une curieuse sensation, un mélange de tristesse et de froid.. Ces trois derniers jours de juillet marquent mon premier voyage à Nice, il y a exactement 24 ans. Le texte que j'ai publié dans la liste Témoignages, "Vingt ans après", je ne le relis plus, je crois que la dernière fois c'était quand je l'avais enregistré. Néanmoins, par respect pour mon destin ou ma destination (synonymes en espagnol), j'ai voulu marquer le moment, et j'ai recherché quelques notes de juillet, à la même époque. Il se trouve qu'elles disent quelque chose.." Pourquoi réagir?", du 25 juillet 2006, "Bonne Fête, la France!", du 14 juillet 2008, "Et si le Mur n'était pas tombé?" du 27 juillet 2009, "L'effet DNS" du 26 juillet 2013. Dans certaines, la taille des caractère est différente, mais on peut zoomer. La note de 2009 a aussi une vidéo avec ma chanson de l'été '90, "Marina, Marina", je vais la rafraîchir avec cet autre clip, dont j'aime le décor, la mini rouge, la dame et sa robe d'été, et, bien sûr, le refrain (oui, c'est peut-être légèrement kitsch, mais ça ne fait rien)..http://youtu.be/i9-AtHiVHPo 

 

20/07/2014

Langage et trahison

rebelles, Russie, crash, Ukraine, gaza, conflits, violence, langage

Update 24. Cet article résume comment l'Europe a décidé de "réagir" concrètement après le crash de l'avion de ligne abattu en Ukraine par les séparatistes pro-russes (on peut toujours en prendre connaissance dans la traduction offerte par Google, et s'apercevoir, par l'occasion, des limites de la traduction automatique, souvent drôle...). J'ai eu la patience de consulter la presse européenne. Si, depuis l'événement tragique, elle a été extrêmement abondante en images et en détails, maintenant elle reste assez discrète sur la division des pays européens quant aux sanctions à l'égard de la Russie. Le président roumain a été le seul à souligner que la sécurité du citoyen européen devrait peser davantage dans la balance des divers intérêts et liens économiques et financiers avec la Russie. Eh bien, il paraît que ce n'est pas le cas. 

                                                                                              **

(Mes photos: Le square Durandy, Nice)

 

Un quotidien roumain titre: "Les rebelles pro-russes soûls tirent dans l'air" (ce qui ne m'étonne pas de leur part...). Un ministre de l'intérieur avertit les proches des victimes de l'avion abattu de faire bloquer les comptes de celles-ci, afin que leurs cartes bancaires ne puissent être utilisées..Les rebelles semblent ne pas avoir attendu que la machine diplomatique embraye, en toussotant, et qu'elle envoie des experts sur place, d'autant plus qu'avec la chaleur, il fallait réagir rapidement. Apparemment, ils font régner leur loi sur ce bout de territoire, pendant que la diplomatie internationale a cessé de toussoter et devient plus ferme à l'égard de la Russie, dont le président était occupé à se rendre à une cérémonie orthodoxe nationale en l'honneur d'un grand saint d'il y a quelques siècles..

Dans un autre endroit, à Paris, lors de la manifestation concernant la récente réouverture du conflit à Gaza (je réalise que j'ai choisi ce terme-là, comme dans "réouverture d'un commerce", sans doute à cause du caractère cyclique de ce conflit), une jeune femme se révolte: "Y en a marre que nos enfants se fassent tuer...". Je suis quasiment certaine que la jeune femme n'avait aucune idée de la question du posé et du présupposé dans l'énoncé/l'énonciation, c'est-à-dire que maintenant on ne supporte plus ce qui, jusque-là, allait encore.. Mais, "ça parle", et ça est meurtrier, depuis la nuit des temps...La violence tolérée, justifiée, ou les degrés dans la violence.. Tous les conflits armés se fondent sur des considérations historiques, idéologiques, religieuses. C'est dans ces considérations que les humains excellent, puisque c'est du langage, l'arme absolue, celle qui décide et exécute. Il n'existe pas une échelle de la souffrance humaine, mais la mort ("et les taxes"...) reste l'unique vérité tangible et irréversible que l'humanité partage. 

 

Pourquoi pas, un rêve reste un rêve: http://youtu.be/EJmPWD-VjgI