Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/03/2012

Spring

Happy Martisor, CEFRO! Stay alive!! Chris Isaak It's Now or Never  (J'ai acheté l'album ce matin, mon cadeau pour ce 1er Mars, j'ai voulu poster ici ma chanson, mais ça ne fonctionnait pas, sur Deezer l'album ne figurait pas, mais je l'ai trouvé sur Youtube, exactement avec la chanson que je cherchais -elle ne disparaîtra pas, je crois, puisqu'il y a des pubs dessus..).

P-S. Finalement, certains enregistrements ne fonctionnent pas avec Mozilla ou Google Chrome (les plug-in), mais avec Internet il paraît que oui. Lorsque je voyage de  temps en temps à travers mes notes (histoire de me rappeler l'état d'esprit qui les a exprimées - la colère, la révolte, la nostalgie..), j'aime réécouter les chansons, elles vont avec l'ensemble. En général, ce sont mes CD, des albums que j'ai achetés au fil des années, pour marquer un événement, pour me faire un cadeau, mais toujours en renonçant à autre chose..Ils sont vivants, ou comme on dit, très "signifiants" - ce n'est jamais un petit caprice, ou un passe-temps (en plus, j'ignore ce que caprice veut dire..). Donc, je laisse les deux liens vers la chanson -"c'est maintenant ou jamais", car il faut du financement pour que CEFRO continue à exister. C'est -à-dire, il faut une chance juste et logique, en réponse aux  dizaines de demandes que j'envoie avec mon plan, à travers les frontières de ce monde..Je réalise que je suis en train de "m'extraire" de la France où je vis, tout comme à une époque, je m'étais extraite de la Roumanie où je vivais..Je suis avec détachement les événements: les élections en France ne me posent aucun problème de conscience, puisque je ne vote pas, et je dois accepter qu'il n'y ait aucune autre formule pour la Roumanie (comme pour la Russie, récemment) que les Services aux commandes. Ils remplacent la démocratie par la sécurité (d'Etat) - déjà on ne sait plus vraiment ce que  démocratie veut dire. J'ai de l'empathie et de la sympathie pour le personnage du roman que je viens de lire: "quel que soit le régime, on ne se sent jamais à l'aise: les dictatures défoncent la tête des innocents et les démocraties ne défoncent jamais celle des coupables" (Francisco  Gonzales Ledesma-"Cinq femmes et demie").



Invest in Lifelong Training! CEFRO (France) needs partnership & secure support.

Update 8. Happy Woman's Day (and Mother's Day)! Don't worry, be happy! 

011.jpg

013.jpg001.jpg

03/02/2012

"C'est comme ça que je t'aime.."

Le chômage continue de baisser (chez eux).
La situation de l'emploi en Europe n'est pas uniformément catastrophique: il existe des taux de chômage de 5% pas trop loin..
Alors, pourquoi en France ne cesse-t-il d'augmenter? Et pourquoi, ces "auto-entrepreneurs malgré eux" se cassent la figure le lendemain de leur installation (sauf ceux qui "ont réussi" et passent dans le JT..)? Je ne suis pas auto-entrepreneur, mais micro-entreprise. Voyons, en quelques chiffres simples, si l'on peut effectivement sortir son épingle de ce jeu (car c'en est un, douloureux, ou même fatal pour les pauvres sujets en question): supposons un CA autour de 11.000 E sur une année, donc net autour de 7000 E, suite à quoi on doit régler des cotisations auprès de l'Urssaf autour de 600E, une taxe professionnelle annuelle (rebaptisée  cotisation foncière de l'entreprise) de plus de 600E, une cotisation annuelle à la sécurité sociale (RSI) de 900 E (en dehors de la complémentaire santé, qui dans ce cas de figure, sera autour de 500 E), une cotisation annuelle à la CIPAV de 600 E. Total: 3200 E par an, seules les cotisations,  -et ce sont des montants de base.. Donc, la moitié de ce modeste CA (pour lequel on ne reste pas les bras croisés, c'est le moins que l'on puisse dire..). Question logique: et pour le loyer, la nourriture?  Eh bien, il y a ce RSA, tant décrié - dans le cas de figure exposé, autour de 350 Euros. Oui, mais n'oublions pas que  la moitié des revenus sur lesquels il est calculé passe en réalité en cotisations.. "C'est comme ça que je t'aime/ Riche et pauvre à la fois..". Vive.., et vive..!  
Comment sortir de là? CEFRO traverse les frontières, jour et nuit, pour trouver ce qu'elle recherche: a partnership and a secure support.. Mais, le problème, c'est que CEFRO, aussi minuscule qu'elle soit, est une "for-profit organization", (comme on l'a bien constaté..), et que dans ce monde, où le seul vrai marché et business reste l'humanitaire, l'argent coule à flots vers les "non-profit" (l'équivalent des associations européennes, dont une grande partie, je ne dis pas toutes, ne sont pas à plaindre, bien au contraire... -je pense surtout à la myriade d'associations autour de la CE nourrissante). Il faut comprendre la réalité de nos systèmes, dans leurs rouages législatifs et financiers souvent hypocrites, car en fin de compte, il est question de formes légales pour brasser d'énormes sommes, tout en s'exonérant de taxes et de cotisations, avec la bonne conscience pour bonus. Exactement comme les drogues: celles qui sont illégales, et donc bannies, sanctionnées, etc., et celles qui sont prescrites sur ordonnance.. Tous les grands programmes fonctionnent sur ce principe, et en dehors de ces programmes, point de salut..


Invest in Lifelong Training!
CEFRO (France) needs partnership & secure support. 
 

22/01/2012

De retour

Ce ne fut pas uniquement un séjour de quelques semaines en famille, sur "l'autre planète", les US, ce fut aussi un moment obligatoire de recherches, pour maintenir et poursuivre l'activité de CEFRO avec un projet plus ouvert sur l'international, tout court. 
On s'aperçoit des visages très différents de l'Europe, dès que l'on traverse ses frontières (normalement, lorsqu'on va vers le Nord, on n'a plus envie de retourner dans le Sud, à moins qu'il n'y ait que le soleil qui vous intéresse..). Mais, disons que pour organiser des séminaires, des cours et des échanges ponctuels et temporaires, qui soient des points de connexion, ce Sud peut être un bon endroit, surtout lorsqu'il est desservi  par un grand aéroport international (je veux dire Nice). Sans plus, vraiment - et je sais de quoi je parle, puisque je vis ici depuis 20 ans (souvent dans votre vie, vous ne pouvez plus faire demi-tour et il faut continuer, coûte que coûte..). 
Cette année, j'ai trouvé que le contraste entre les espaces européens que je connaissais le mieux, la Roumanie et la France (malheureusement, de plus en plus ressemblantes, sous tous rapports..), et "l'autre planète", était encore plus saisissant. C'est plutôt une nette impression d'enlisement, de pratiques inefficientes, présomptueusement obstinées, parfois douteuses, dans un contexte mondial qui nous affecte tous, mais dans lequel certains avancent quand même, à force de chercher des réponses plus adaptées. Je sais, à chaque fois on me réplique qu'à la télévision on voit autre chose, New York, la pauvreté, l'insécurité, etc. Bon, je ne suis pas allée à NY, j'ai parcouru Washington d'un aéroport à l'autre, j'ai revu Atlanta, et je suis restée en Caroline du Sud, dans une ville verte, propre et protégée..
Il existe des recherches passionnantes qui se font ailleurs, comme celles visant l'interface entre la science & la technologie, les entreprises et le bien-être humain, et qui pourraient se décliner dans  une foule de projets et de programmes. C'est l'aspect qui m'intéresse particulièrement, et que j'essaie d'approcher depuis quatre ans au travers de mes cours Grundtvig.
Je me rends compte que, heureusement, je suis en train de nuancer mes opinions et mes sentiments européens, car de toute évidence, en Europe le rythme du progrès et de l'innovation est tel, qu'il n'est plus capable de suivre concrètement les enjeux actuels, pour répondre, par exemple, à ce qu'on appelle the global knowledge economy, et dont le lifelong learning est la priorité. Bien sûr, je ne souhaite pas vivre aux US (pourquoi, ce n'est pas mon propos ici ), mais je crois aux ponts que l'échange des connaissances et l'élargissement de la prise de conscience peuvent créer. Je me réfère ici à l'efficacité, car pour ce qui est de la rhétorique, l'Europe l'a toujours emporté - sauf qu'aujourd'hui, cui prodest? Pas aux indignés, pas aux chômeurs, pas aux précaires, pas aux illettrés modernes..

Invest in Lifelong Training! CEFRO (France) needs investment. 
 
P-S. Gingrich Wins South Carolina Primary

http://swampland.time.com/2012/01/21/gingrich-leads-romne...

(Alors, là...  Je préfère garder le souvenir d'une jolie ville en Caroline du Sud, avec des milliers d'écureuils...)

Update 30. 2002-2012 -Des oeillets et une chanson, retrouvée avant ce Noël à Asheville, dans un restaurant..indien. Tu étais sans doute par là, autour de la famille roumano-américaine réunie. J'avais acheté l'album en France, quelques jours avant le 30 Janvier 2007. Comme quoi, les frontières...Lesquelles?                                  
podcast
  
séjour us,projets,europe

22/12/2011

Fin d'année, début d'année

Voeux"Nous sommes tous au fond d'un Enfer, dont chaque instant est un miracle" (Cioran)
 
Joyeux Noël et Bonne Année!   Merry Christmas and Happy New Year!  Craciun Fericit si La Multi Ani!  Feliz Navidad!
 
 

Invest in Lifelong Training! CEFRO (France) needs investment.

 P-S. Due to recent financing limitations concerning the adult continuing education through the European Grundtvig Program, Cefro needs your help now more than ever! Please see details in the attachment named "Ginco - Plea for Grundtvig Program" in Liste Cefro on the right side of the blog.
 
With diminishing funds, adults interested in expanding their knowledge in this field are no longer able to attend these training sessions. CEFRO is currently looking for an investment to allow an increasing number of participants to be able to continue taking advantage of this learning experience.  
 
CONTACT US TODAY!