Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/10/2015

Points de vue

migrants, idéologie, Europe de l'Est, multiculturalisme, communisme, neo marxisme, presse, Europe de l'est, nouvelle Europe, politiquement correct, islam, intégration

(Mes photos -Septembre)

 

Alors que je commençais à désespérer devant le matraquage quotidien pro-migrants, poussé à cette une de Libération  « Hongrie, la honte de l’Europe », j'entends un son plutôt rare. Sur France Culture, "Quel est  l’avenir de Schengen face au défi de la crise…"  (un entretien repris sur www.hu-lala.org), Monsieur H.Védrine, l’ancien ministre français des Affaires étrangères du gouvernement Jospin de 1997 à 2002 s’est refusé à critiquer l’action du gouvernement hongrois dans la crise des migrants : « Les sociétés d’Europe de l’ouest sont favorables aux sociétés multiculturelles, ou s’y sont adaptées, ou s’y sont résignées, appelons-ça comme on veut. En Europe de l’Est pas du tout. Ils pensent que les sociétés multiculturelles sont un échec flagrant, spectaculaire, ils n’en veulent pas. Donc ils ne veulent pas, sous couvert de la nécessité de donner l’asile à des gens vraiment persécutés, entrer dans cet engrenage. Ce n’est pas de la xénophobie dans le sens où ils sont contre un groupe ethnique en particulier, ils ne veulent pas de l’évolution multiculturelle. Il ne faut pas s’en prendre qu’à la Hongrie. Il y a six, sept ou huit pays qui pensent comme ça. Il ne faut pas avoir peur d’en parler ».

 

L’idéologie du multiculturalisme, avec d’autres nouvelles constructions qui contestent l’ordre social et économique du monde et qui ont pris la place des idéologies du siècle dernier, est l’un des visages du communisme protéiforme, ou du néo marxisme, avec lequel elle a bien des choses en commun: la distorsion du raisonnement, l’égalitarisme, l’humanitarisme, le nivellement des valeurs, la pensée unique forcément correcte. La crise des migrants en est un révélateur. J’ai adapté plus loin des extraits d'articles lus sur le site roumain In Linie Dreapta. 

Lire la suite

15/09/2015

Intégration

islam, migrants, Allemagne, Europe, intégration

Le poste allemand de télévision ZDF a diffusé tout récemment (il y a une dizaine de jours) un documentaire intitulé "Un pays, deux mondes?" qui montre, avec clarté et sobriété, à quel point l'immigration islamique et non-occidentale a été, et l'est toujours, catastrophique pour l'Allemagne. On y voit comment les immigrés construisent leur propre monde parallèle à l'Allemagne, avec leurs propres lois et valeurs, beaucoup d'entre elles contraires à la société dans laquelle ils vivent. 

Le documentaire d'environ 30 minutes est pour l'instant sous-titré uniquement en anglais, mais peut-être va-t-il être prochainement sous-titré aussi en français, cela vaut l'exercice. https://youtu.be/KVWAIKoatWM

 

01/09/2015

La Fallaci

islam, migrants, UE, Oriana Fallaci, livre, extraits
(Mes photos -La Prom', Nice)
 
On pourrait ranger les opinions concernant l'afflux massif de migrants (ou réfugiés, selon une récente correction sémantique) en trois catégories, grosso modo: "pour", "contre", et "il faudrait réfléchir". Lisez les commentaires laissés aux articles de presse, aux images, peu importe s'ils appartiennent à des personnes de bonne foi, ou à des trolls. Il est évident qu'il faudrait réfléchir aux solutions, mais on n'a plus le temps, les tragédies s'enchaînent, les réseaux de trafiquants semblent indestructibles et ils se mettent rapidement en place par là où passe la route des centaines de milliers de gens souhaitant arriver dans l'UE, plus exactement, dans quelques-uns de ses pays. Personne ne peut rester insensible à tant de détresse, et, d'ailleurs, lorsqu'ils nous informent, les médias ciblent en premier le niveau émotionnel. C'est au niveau immédiatement supérieur - l'intégration- que ça se complique.
On a dit que la chute du Mur en '89 avait marqué la mort des idéologies. Néanmoins, une autre les a remplacées, celle du politiquement correct, qui se renforce et qui commence à présenter les symptômes reconnaissables de toute dictature: le mécanisme réflexe de l'auto-censure, la langue de bois, le consensus implicite par lâcheté ou par peur, et, bien entendu, le terrorisme intellectuel. C'est ce qui me fait dire "bonjour" avec le sourire automatique au voile intégral que je croise dans l'ascenseur, ou ce qui me fait raser les murs dans cet immeuble d'habitation, où on deale dans les escaliers le soir et on met le feu aux poubelles- "J'ai  la rage", j'avais entendu une voix "éduquée", et le lendemain la porte de l'ascenseur était cassée pour la énième fois. Quand on est assis dans un fauteuil parlementaire, ministériel ou autre de la même catégorie, ou quand on est un activiste militant, on doit probablement se sentir un peu frustré de ne pas pouvoir vivre le multiculturalisme au quotidien, le vrai. Toujours est-il que, depuis quelques années, plusieurs grands pays européens ont reconnu qu'il avait été un échec. Carrément et officiellement. 
 
J'ai lu sur un site culturel roumain sérieux -"In linie dreapta"-qui publie des auteurs internationaux, des extraits de "La Rage et l'Orgueil", paru aux Editions Corint, en 2011. Je me suis souvenue d'avoir feuilleté l'un des livres de la journaliste italienne et d'avoir noté une brève impression sur mon blog, c'était en 2005. Dix ans après, je constate que je peux très bien lire jusqu'au bout, et, comme "La Rage et l'Orgueil" n'a pas été réédité, je me suis livrée à une recherche en ligne pour trouver des extraits en français ou en anglais. Voici le fruit de ma sélection: une présentation du livre sur ce site, très actuelle, bien qu'écrite en 2002, et surtout honnête, une description complète et des extraits sur cette page, une traduction complète en anglais, et une Anthologie d'islamophobie sur laquelle je suis tombée à cause du champ  lexical.. 

24/07/2015

Vacances 2015

vacances,france,roumanie,photos(Photo: Sighisoara, Roumanie)

Claudiu et Ketric ont fait de belles photos, et ils les ont publiées en temps réel. Moi, j'ai trié mes photos à l'arrivée à Nice et après leur départ vers les Etats-Unis. Elles sont ici dans un album , sur ma page https://facebook.com/serghie.carmen (je crois qu'il faut avoir un compte Facebook et se connecter auparavant, car autrement le lien indique "page introuvable"...), et quelques unes sur mon photoblog