Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/11/2011

Astérix

Je reçois par alerte Google un article de Libération -"Les taux d'intérêt français toujours plus haut", du 10 Novembre, et je lis, entre autres:
"Le président roumain Traian Basescu a réaffirmé que la Roumanie souhaitait entrer dans la zone euro en 2015, alors que la crise de la dette dans les pays de la monnaie unique s'emballe. "Je vous prie de ne pas rire, a-t-il dit en plaisantant aux journalistes. Nous ne croyons pas à une Europe fragmentée. La Roumanie soutient le processus d'intégration de l'Union européenne et y voit une solution à la crise actuelle"
.
Bon, déjà, qu'est-ce qu'on pourrait affirmer de plus inoffensif? Ensuite, en 2015 Monsieur Basescu ne sera plus président (je ne veux pas dire par là que le prochain sera meilleur, car je ne vois pas d'où il sortirait..).
La Roumanie s'enfonce à sa façon, les autres pays européens s'enfoncent à leur façon. Exactement comme pour l'individu: le présent s'explique par le passé, et l'avenir se lit dans le présent. Ainsi, l'éternelle stratégie du bouc émissaire pourra payer. Plus ce bouc-là est misérable, plus la portée pédagogique de l'exemple est signifiante, la sagesse populaire nous avertit: "celui qui aujourd'hui vole un oeuf, demain volera un boeuf", c'est-à-dire, demain, quand il deviendra une Madame Bettencourt, il dissimulera des comptes de 99.860.000 euros...
Enfin, je vis et je travaille en France, et j'attends que le ciel me tombe sur la tête, réellement. Time Out.

Invest in Lifelong Training! CEFRO (France) needs investment.

Update 28http://soundcloud.com/klaws/klaws-at-the-ruins-october 

24/10/2011

L'absorption, toujours, et la langue de bois laqué

Selon un récent rapport de la CE repris dans Financial Times, et auquel se réfère le quotidien roumain Romania Libera, pendant que la Lettonie et la Lituanie, pays adhérents après 2004, ont absorbé 30% des fonds UE, la Roumanie et la Bulgarie risquent de perdre des milliards d'euros de subventions européennes jusqu'en 2015, date limite au-delà de laquelle les fonds ne seront plus accessibles. La Bulgarie a utilisé 9,1% des 6,7 milliards attribués, la Roumanie, le deuxième pays le plus pauvre économiquement de l'espace européen, a utilisé seulement 3,7% des 19 milliards d'euros mis à sa disposition pour 2007-2013. Les officiels européens disent que la Roumanie et la Bulgarie proposent des projets non conformes aux standards européens, et que l'absorption des fonds est "particulièrement préoccupante". Du côté du ministère roumain des Affaires européennes on explique que les raisons résident dans "le mauvais fonctionnement de l'administration publique" (on ne le sait que trop), dans "le nombre réduit de projets conformes aux standards européens" (si les standards européens ne coïncident pas avec les intérêts personnels, divers et variés, ce n'est pas la peine), et dans "le peu de co-financement que l'Etat roumain accorde aux projets européens" (même cause profonde). Mais on s'empresse d'ajouter que "la Roumanie essayera d'attirer davantage de fonds UE", et que "des signaux positifs existent dans ce sens..". Et voilà, c'est tout, et c'est stationnaire. Je me pose une question simple, et sans doute naïve, puisque je ne suis pas un économiste (mieux vaut être naïf et de bonne foi, que l'inverse): s'il ne serait pas possible d'utiliser explicitement ces fonds dans des projets ayant pour objectif la résolution de la crise (qui ne concerne pas que la zone euro, évidemment), et cela de manière concrète: opérations financières d'investissement direct et exclusif dans certains secteurs de la vie économique (autres que bancaires). On éviterait les détournements, l'évasion fiscale, la spéculation...Oui, mais la machine bureaucratique est énorme, elle s'écrase sous son propre poids sous nos yeux, et surtout à nos frais..

 
Mon coup de coeur de la semaine (je l'ai mis sur Fb, j'ai fait un compte sur deezer..): http://www.deezer.com/fr/#/music/hugh-laurie/let-them-talk-940732 (tout l'album, et en particulier, You Don't Know My Mind ).
 

14/08/2011

Outcome

006.jpg(photo: L'Europe ou Au pied du mur)
 
Pendant les quelques jours qui ont suivi la dernière session de Juillet, j'ai pris des vacances sur place, c'est-à-dire à Nice - plage, soleil, lecture, la Prom'. J'ai surtout réfléchi à l'avenir de CEFRO et décidé de diffuser une annonce sur plusieurs sites européens/internationaux (pour dénicher les sites, j'ai demandé de l'aide à la petite famille américaine). Un bilan a pris contour à cette occasion. Et c'est malgré tout réconfortant de constater qu'avec des moyens vraiment infimes, CEFRO a concrétisé une activité d'entreprise, pour laquelle elle s'est correctement acquittée de ses diverses taxes et cotisations. Depuis sa création en 2008, elle a rédigé et organisé des cours de type EFTLV (Education et formation tout au long de la vie), validés par l'Agence Europe-Education-Formation-France et publiés dans le Catalogue: 4 cours différents, 10 sessions, 41 participants détenteurs d'une bourse Grundtvig (Education des Adultes) venant de Roumanie, Italie, Finlande, Allemagne, Autriche, Espagne, Belgique, Bulgarie.
Pour certaines raisons que je ne vais pas détailler (dont l'une est que je toucherais à nouveau au délicat aspect de la gestion des fonds européens dans les programmes, ce qui serait finalement inutile..), j'ai envisagé que cette activité exclusive de fournisseur de cours Grundtvig, que CEFRO déroule depuis quatre ans,
pourrait s'arrêter là. Le plus réaliste serait d'entrer comme conseil (recherche, traitement, évaluation) dans un projet porté par d'autres. Malgré la logique de bon sens de cette démarche, je sais bien que CEFRO aura besoin d'une chance dans la rencontre avec un projet.
Mais là aussi, je reconnais que, si les porteurs de projets ont leurs critères dans le choix des partenaires et des collaborateurs (réseaux professionnels, amicaux, d'intérêts, de pouvoir..), j'ai également les miens, beaucoup plus nets et plus simples, et il m'est arrivé de décliner des propositions que j'ai jugées pas trop sérieuses ou équilibrées dans la distribution des tâches..C'est vrai que CEFRO se trouve sur la Côte d'Azur, mais être le partenaire à tout faire...En voici une illustration que j'ai sauvegardée, car elle est amusante (peu importe d'où vient la proposition):
"Dear Carmen,
> thanks for your reply.
> According with the topic of the project we need to have the opportunity to
> compare approaches to quality evaluation in primary & secondary schools &
> vocational colleges, to observe lessons and have the opportunity for
> discussion with teachers and headteachers.
> The role of the host partner [ CEFRO] is to identify these institutions, to
> receive the participants,
> to provide accommodation, meals, to offer Certificates of the training
> period, collaboration with the sending organization during the periods of
> preparation, placement, evaluation, and dissemination of results. (....)
>
"Thank you. CEFRO doesn't work at all in that field, and unfortunately, has
no enough possibilities to identify and contact those institutions.
I wish you succes in your project.
Best regards, Carmen Lopez, CEFRO"(...)
 
podcast
Little Wheel va très bien là..
 

01/08/2011

Cours 2011

La session de Juillet de CEFRO avec le cours Grundtvig FR-2011-343-003 sur les compétences émotionnelles vient de s'achever- quelques photos dans le photoblog http://myshots.hautetfort.com (aller plutôt dans les Archives 2011-07 pour afficher les photos récentes, parfois je ne comprends pas comment se fait l'enregistrement..). Un minimum d'images prises avec mon minuscule digital fétiche, basique, à 100 euros, qui m'a accompagnée partout depuis 2007. L'important, c'est qu'il fonctionne. Les participants, eux, ont pris beaucoup de photos, ont filmé. Les Roumains surtout sont toujours très équipés de ce point de vue. Pour la prochaine session de Septembre il n'y a plus de participants roumains, et quelque part, je suis impatiente de voir une configuration inédite -Belgique, Bulgarie, Espagne..

P-S. Je lance une petite annonce ici (car je ne vois pas trop autour de moi), à la demande de notre participante d'Autriche, intéressée par un tandem linguistique français-allemand via webcam (un locuteur français natif qui souhaiterait perfectionner son allemand en échangeant avec un natif). Me contacter pour les coordonnées.


I say like in the video (on youtube): please note this is not a confession of any kind. This only makes me dream of Charleston Market where I bought nothing else but a five dollar necklace, twice, in 2007 and in 2009, from the same lady, and the same kind of necklace (but different colours). Just a few days ago, the first necklace yellow and black dropped on the bathroom floor, the string broke, and I paid 18 euros in Nice to string again the pearls.. 

Update. Prom'Party du 5 Août: Baila, Baila..(le groupe est différent, la chanson est la même, indémodable)018.jpg

Gipsy Kings - Baila Me [HQ Audio]019.jpg