Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/05/2014

Dans les Appalaches

music, festival, caroline du nord, pangeaproductionsJ'aimerais bien pouvoir écrire quelques lignes optimistes, puisque c'est la veille de mon anniversaire, et qu'il vaut mieux prendre la réalité avec le plus de détachement possible, tout en gardant un certain contrôle. Et comme je ne trouve pas grand chose de positif sous la main, je vais me transporter (dans mon esprit, c'est gratuit) de l'autre côté de l'Atlantique, en Caroline du Nord, où exactement pendant les jours de mon anniversaire (car j'en ai deux, le vrai et l'officiel), aura lieu le 7e festival de musique (Electronic Dance Music) que Claudiu et ses amis préparent depuis quelques mois. J'espère que cette coïncidence lui portera chance, c'est-à-dire qu'il fera beau, que tout se passera bien (ces deux prochains jours, je serai inévitablement anxious). Voici la page facebook et leur site où vous pouvez toujours écouter quelques morceaux. 

20/05/2014

Les enjeux des élections européennes pour la Roumanie

élections européennes, enjeux, Traité libre échange, extrémisme, xénophobie, anti américanisme, Roumanie

Update 25. Le FN en France réussit à l'emporter haut la main: 25% (28,8% dans la région où j'habite..). Première tâche qu'il se propose: "former un groupe au PE et bloquer le TTIP", affirme l'un de ses dirigeants. "La France étonne le monde", continue-t-il avec fierté nationale, et j'écoute paralysée ce discours, même si je m'attendais à la victoire du FN, bien sûr.  

                                     ***

(Mes photos: Carrousel jardin Albert 1er à Nice)

 

 

Vue de France, où je m'efforce de vivre et de travailler depuis bientôt 22 ans, et où je vote avec ce qu'il me reste de conviction (aux municipales et aux européennes..), l'analyse de mon compatriote journaliste à propos des prochaines élections (l'importance pour la Roumanie, la relation avec les US, la relation avec la Russie, la montée de l'extrémisme et de la xénophobie en Europe) me paraît juste. Quelques extraits plus loin.

 

Lire la suite

25/04/2014

Voyage

Je viens de rentrer de Roumanie, où je suis restée dix jours (quelques photos dans l'album sur ce blog, et dans le photoblog). A l'aller, comme au retour, mon voyage a dû se plier à la loi du chaos organisé qui gouverne les transports dans mon pays aux beaux paysages encore intacts (car difficiles d'accès..). Les horaires que j'avais consultés sur le site officiel s'étaient révélés inexistants (j'arrive de l'aéroport à la Gare du nord, et au guichet j'apprends que le train en question ne circule pas, et qu'il existe plusieurs sites, et que je n'avais pas regardé le bon, car il y a des trains privés..(!). A la fin de mon court séjour, dans le train pour Bucarest, la cerise sur le gâteau. Une grève originale, apparemment annoncée la veille aux infos du soir (et que je n'avais pas regardées, mais ça revenait au même): tous les trains arrêtés sur les rails, pendant deux heures.

 

Ce n'est pas facile de comprendre le pourquoi et le comment quand il s'agit des transports en Roumanie (c'est le domaine du Ministère des Transports et de l'Infrastructure), mais j'ai quand même compris deux-trois choses.

La société nationale des chemins de fer se privatise, après avoir été partagée en plusieurs sections qui fonctionnent indépendamment, et donc c'est l'Infrastructure qui a décidé la grève, et non pas les Transports, qui eux, étaient contre, c'est-à-dire les syndicats, qui sont plusieurs et ne tombent pas d'accord...En fait, il  s'agit d'un système complexe (le terme neutre pour 'mafieux'), avec des enjeux financiers et politiques énormes. A un moment donné, j'ai pensé à l'article auquel j'envoyais dans une note précédente, sur l'antipathie comme méthode de management, à propos de la Poste, en France. Tactique similaire en Roumanie, l'objectif étant d'accélérer le processus de 'privatisation': on réduit la vitesse des trains, par conséquent ceux-ci perdent de leurs passagers, la ligne est déclarée inopérante, et donc vendue. Les compagnies privées proviennent de la compagnie nationale, ont leurs trains (les anciens trains locaux repeints) et louent les rails..Ce qui surprend toujours (et ça ne devrait plus), c'est la passivité des gens. Ils haussent les épaules, en lâchant l'invariable "c'est le pays", calqué sur "c'est la vie". Mais non, mais non. Consolation: le rapport de Transparency sur la corruption des institutions européennes.. Je suis revenue à Nice avec un refrain que j'entendais à la radio sur Europa FM -ce sera la chanson de ce voyage :http://youtu.be/ogeuinHxlqw

transports, Roumanie, privatisation, corruption, institutions ue

transports, Roumanie, privatisation, corruption, institutions ue

13/04/2014

Avril '14

Instructive, cette vidéo avec son message que les gouvernements doivent impérativement faire quelque chose..J'y ajouterais une observation lue récemment dans l'étude d'un psychologue américain: "les personnes riches et éduquées jouissent d'une meilleure santé que les personnes pauvres". C'est profond et surtout inattendu...

(Mes photos: Oeuf en chocolat noir 98,3%)

inégalité,video,ocde,photos