Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/12/2014

Cocaïne & Company

novembre 2014 091.JPG"Le Petit Poucet: pas plus grand qu'un pouce, il doit s'en sortir sans l'aide de personne ni aucun pouvoir magique, et il n'a d'autre ressource que son pouvoir éveillé. C'est lui qui représente le mieux le déséquilibre des forces entre le trafic mondial de la cocaïne et ceux qui le combattent. Depuis des années, c'est ainsi que je me sens moi aussi et je suis donc fidèlement son exemple" -écrit Roberto Saviano dans son tout récent livre Zero zero zero, paru en français aux Editions Gallimard sous le titre Extra pure. Il y raconte le narcotrafic d'un continent à l'autre, retrace des témoignages, fait parler le policier et le dealer, les chiffres, les documents, et les résultats des enquêtes internationales. Il se plonge dans les histoires de drogue et raconte le pouvoir criminel, en démontant le mécanisme invisible du narcocapitalisme dont les nouveaux visages -entreprises, banques, circuits légaux -sont l'expression de la loi de base du capitalisme: tant qu'il y a une demande, qui continue même à augmenter, il serait absurde de supprimer l'offre ou de la réduire radicalement. L'erreur principale des efforts américains consiste à croire qu'il suffirait que le mal soit extirpé à la racine, c'est-à-dire en Colombie. "On peut arracher une plante, mais pas le besoin de bien-être qui crée la dépendance et moins encore l'avidité des hommes. La cocaïne n'est pas le fruit de la terre, elle est celui des hommes".  
Tous les continents sont touchés, l'Australie est colonisée par la 'ndrangheta,  l'Afrique est blanche, les Calabrais craignent que les Mexicains envisagent de débarquer en Europe et d'envahir leurs places. Le marché de la drogue se situe entre 25-50 milliards de dollars par an rien qu'au Mexique. L'économie fonctionne comme un élastique: il est extensible tant que les lois et les règles de la concurrence sont respectées, mais au delà d'une limite, il va craquer. Aujourd'hui, l'économie est arrivée à un point de rupture, car toutes les niches sont occupées, tous les besoins satisfaits. "A la limite, tu peux te délocaliser à l'est ou essayer de travailler au noir pour ne pas payer d'impôts. Tu essaies de tirer le plus possible sur l'élastique. Pas facile, la vie d'entrepreneur. Des Mark Zuckerberg, il en naît un par siècle. Très peu sont capables de créer de la richesse uniquement à partir d'une idée, et même gagnante, cette idée ne génère pas toujours des revenus stables. Les autres sont contraints à une guerre de tranchée pour vendre des biens et des services qui ne dureront peut-être que le temps d'un battement d'ailes. Tous les biens doivent se soumettre à la règle de l'élastique. Tous, sauf un. La cocaïne. Il n'est nul marché au monde qui rapporte plus que celui de la coke. Nul investissement qui rapporte autant que la cocaïne. Même les dividendes record ne peuvent rivaliser avec les "intérêts"que produit la coke."
 
60% de la cocaïne saisie ces dix dernières années l'a été en mer et dans les ports. Le marché transatlantique de la cocaïne essaie de trouver de nouveaux moyens de transports (les sous-marins, les voiliers), de nouvelles routes. Les cartels peuvent même avoir leur propre flotte. Entre la corruption, le blanchiment et le terrorisme il y a un lien. Saviano dit avoir voulu comprendre à quel point "le monde des affaires et lié à celui de la criminalité, comprendre comment les crimes les plus violents -  extorsions, homicides, trafic d'armes et de drogues, proxénétisme -se marient à la perfection avec ceux que commettent les entrepreneurs, les hommes politiques, les financiers. (...) Un monde où toutes les énergies criminelles se rejoignent en dernière instance, pour converger vers un but unique: la maximisation des profits". Il considère que la seule solution possible, "peut-être horrible, atroce, angoissante", "si l'on veut tout arrêter", consiste en la légalisation complète des drogues, arrêtant ainsi les chiffres d'affaires qui gonflent, arrêtant la guerre.
Après avoir lu le livre, je me dis que sans doute, on ne veut pas tout arrêter..Et je pense à ces quartiers où le chômage dépasse largement les 40%, et où la police connaît parfaitement les trafics qui ont lieu, mais y va doucement, symboliquement parfois, car les gens doivent vivre, d'une manière où d'une autre (l'autre étant l'emploi quasi inexistant, ou les aides sociales, ce qui est loin de faire le poids..). 
 
J'ai acheté le livre de Saviano le mois dernier, mais il a attendu patiemment son tour dans ma petite bibliothèque. Je viens de le lire d'une seule traite, captivée, révoltée et résignée, le crayon à la main pour sélectionner quelques extraits et les partager aux autres. Cela, parce que je pars du principe que le discours de l'amour est  toujours plus puissant que le discours sur l'amour, et qu'il faut entendre la voix de l'auteur. Mais également parce qu'il m'a semblé que ces informations devraient arriver, même sous cette forme, au plus grand nombre de lecteurs. Et comme à chaque fois que je m'aperçois de la naïveté de mes propres démarches devant l'énormité de quelques vérités en béton, j'ai simplement ri en me souvenant de "ma dernière folie" (on le dit à propos de sacs à main, etc., ce n'est pas mon cas) : la lettre que j'ai adressée à Monsieur Mario Draghi à la BEI, afin d'obtenir un minimum pour ma micro-entreprise CEFRO et ses projets..La réponse sèche du comité machin, après des mois d'attente me fait comprendre qu'il y a d'autres projets à soutenir. Je n'en doute pas.
D'ailleurs, la voici: "Dear Mrs Serghie Lopez, Thank you for your letter of 01.08.2013, in which you enquired about the possibility of a financial contribution from the European Investment Bank Institute for the continous research activities of new theories and methods to be applied to management in Europe. We regret to inform you that the Committee for the subsidies were not in a position to give a favourable answer to your requests. Your sincerely, European Investment Bank Institute".

 

01/12/2014

Addictive music

DJ Klaws, digitally imported addictive electronic music di.fm, november podcast

(Photo Web: Chandra Xray Observatory image of Hydra A galaxy Cluster 840 million light years from Earth)

 Récemment, en voulant présenter CEFRO, j'ai résumé mon parcours professionnel dans une phrase: "de formation professeur de lettres, avec une carrière dans l'éducation nationale dans un autre pays européen, et titulaire d'un doctorat obtenu à Nice". Ecrire "un autre pays européen", au lieu de "Roumanie", avait le rôle de ménager les représentations du destinataire, dans lesquelles le nom de mon pays d'origine n'aurait pas été un point en ma faveur.. Mon destinataire ne pouvait rien contre ses représentations, ce que je comprenais, mais j'ai préféré le laisser découvrir par lui-même.

Alors, petite réparation. 

J'ai écouté hier, dimanche, j'ai bien aimé, et je l'ai planifié pour ce 1er décembre, jour de la fête nationale roumaine. Why not. Enjoy!

 

Klaws -Technological 55 (di.fm Nov podcast) by Klaws

 

 

12/07/2014

Musique

music, pure perception records, us(Mes photos: La Réserve, Nice)

Klaws Pangea (Claudiu) vient de recommander cet album ("New release from Pure Perception Records, perfect chill sounds for the summer heat"). J'ai écouté et j'ai trouvé agréable et relaxant.

http://pureperceptionrecords.bandcamp.com/album/dj-earthi... 

03/07/2014

Publicité

cefro, fonds, erasmus+, club partenaires amazon, livres

Update 10. Sur cefro.pro, une nouvelle Liste pour le programme Horizon 2020, avec les 4 types de projets que j'ai sélectionnés et dans lesquels CEFRO souhaiterait trouver une opportunité de collaboration. CEFRO est déjà enregistrée sur ECAS et possède un PIC. Les projets sont vraiment très beaux! 

 

CEFRO est, aujourd'hui comme hier, à la recherche de fonds (pas énormes) lui permettant de continuer à exister et à envisager de nouveaux projets. Erasmus+ met du temps à démarrer, à être assimilé, comme toute création européenne de proportions, surtout que là, il s'agit d'un programme rassembleur qui remplace les programmes antérieurs, lesquels n'étaient déjà pas faciles. Il y a d'abord le degré de complexité et de technicité du cadre, ensuite, il y a les financements et les nombreux projets soumis. Enfin, cela n'a pas besoin de trop de commentaires, quand on a, plus ou moins, l'expérience de ce genre de programmes, projets, candidatures..

 

Je fais donc des recherches en ligne et je tombe sur des arnaques financières astucieuses, qui dépassent mon intelligence, mais pas mon intuition. Comme le personnage de Pessoa, le Docteur Quaresma, qui était capable de "voir la réalité dans sa totalité, la démarquer des accidents et des accessoires, et, d’un seul coup, doublé d'un certain aplomb, fixer comme un éclair, tout le détail du visible"Ce qui m'évite de m'enfoncer, au moins.  

 

Sur le site professionnel de CEFRO il existe un lien Donate qui n'a jamais été utilisé -il est tout à fait fiable. Tout récemment, malgré ma réticence à l'égard de la publicité, j'ai franchi un pas timide, en optant pour une formule soft. J'ai soumis une application au Club Partenaires Amazon, et donc sur cefro.pro, en bas de la colonne à droite, il existe maintenant deux liens vers Livres et Livres en anglais. Bien évidemment, je n'ai pas l'intention de faire des achats sur Amazon, on s'en doute bien (je continue de lire dans les librairies, et d'acheter, exceptionnellement). Néanmoins, les lecteurs connaissant mes deux blogs et le photoblog qui circonscrivent, chacun à sa manière, un même espace professionnel, auront un choix d'accès plus rapide vers le domaine des livres, et ils pourront ainsi me soutenir (vous imaginez qu'il faut générer beaucoup de ventes pour avoir quelques euros, mais ce serait encourageant et surtout vivant..). 

 

C'est aussi la veille de l'Independence Day, et la petite famille a pris une semaine de vacances dans l'endroit qu'elle aime bien. Je viens de lire quelque chose qui me fait sourire à propos d'une chaîne de télévision roumaine lançant des attaques antiaméricaines, similaires à celles de l'organe officiel du Kremlin. La chaîne en question appartient à un ancien agent de la Securitate qui est en ce moment au milieu d'une tourmente judiciaire (petit rappel: en Roumanie, les ex-agents et ceux en fonction se trouvent dans des camps opposés par des intérêts divers et variés, ils se mettent réciproquement des bâtons dans les roues à travers les politiciens qu'ils avancent sur l'échiquier, mais ils se déclarent tous patriotes et agissent pour le bien de la nation, donc le leur...). L'antiaméricanisme n'étant pas un aspect nouveau, puisque je le rencontre aussi en France, sous des formes allant des plus basiques aux plus élaborées, j'aimerais simplement remarquer que chaque mois, le NYT nous fait savoir que quelques centaines de milliers d'emplois viennent d'être créés..