Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/06/2018

Contre la lutte contre la corruption..

http://www.france24.com/fr/20180609-roumanie-gauche-pouvo...

 

 
4 hrs · 
 

On pourrait se demander pourquoi les anciennes et les actuelles structures communistes et de la Securitate se font la guerre, quand elles ont toujours eu les mêmes objectifs: piller, accaparer, frauder, détourner, pour leurs propres intérêts de clans et personnels. Mais parce qu'il faut sauver le simulacre de démocratie auquel elles sont contraintes par l'UE et par l'OTAN. Personne n'est dupe, pourtant, et c'est dans cette horrible complaisance que la Roumanie pratique son jeu de cache-cache préféré depuis presque trente ans: désigner les victimes et les coupables. Ce n'est qu'un jeu de rôles.

19/02/2018

Analogie

Une image surprenante, cette Smart qui n'arrive pas à se garer entre deux bornes et qui s'immobilise carrément au-dessus de celle de derrière. J'ignore comment le service de dépannage a fait pour la désencastrer mais le lendemain on pouvait voir les traces de la borne arrachée. 

https://www.facebook.com/serghie.carmen/videos/1015545201... 

Bien sûr que cela m'a évoqué la Roumanie et son habileté, surtout quand elle se grise d'eau fraîche. Non, rien de notable en termes de changement positif, de minuscule progrès, depuis des mois. Au contraire, un conflit ouvert, bête et méchant, entre le parti de gouvernement (les sociaux-démocrates), et l’organisme officiel de la lutte contre la corruption, la Direction Nationale Anticorruption (DNA)..Il m’est toujours difficile d’entrer dans les détails abracadabrants et incompréhensibles de ces conflits (d’ailleurs spécifiques aux groupes organisés), et qui ne font qu’ajouter une nouvelle touche à la toile de fond que nous connaissons depuis au moins 1990 (ça, si nous tenons à délimiter le communisme et le post communisme...).

Pour résumer: le pays se trouve dans un trou, et il continue de creuser, les uns et les autres se querellant sur les ustensiles utilisés. Le Président fait l'arbitre et les regarde tous avec l'équidistance propre à un Président d'un pays démocratique de l'UE..A propos de l'UE, il est vrai qu'à ce jour la Roumanie est à la dernière place en tout, mais cela risque de changer dans les prochaines années, car un nouvel élargissement se profile à l'horizon, dans les Balkans. Et là... 

Quelques notes des Archives sur le sujet (il ne peut y avoir un autre sujet lorsque nous parlons de la Roumanie, « tous les chemins mènent à Rome.. ») :

Corruption CE (2007); Voyage (2014); Derrière les chiffres (2014); Enjeux (2014); Le déni  (2016);

La Roumanie irrespirable (2017)