Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/08/2022

Trente-deux ans

_20220730_151513.JPGOn se souvient. Assise dans l'herbe un jour d'été ("elle se sentait tout endormie et toute stupide à cause de la chaleur"), Alice voit un Lapin Blanc passer en courant près d'elle et dire à mi-voix: "Oh, mon Dieu !" Oh, mon Dieu ! Je vais être en retard !". Elle ne trouve pas cela bizarre, sauf lorsque le Lapin tire une montre de sa poche de gilet, ce qu'elle n'a jamais vu. "Dévorée de curiosité", elle traverse le champ en courant à sa poursuite, le voit disparaître dans un énorme terrier, et elle y entre aussi, "sans se demander une seule fois comment diable elle pourrait bien en sortir."

Le Lapin Blanc, c'est l'élément initiateur sans lequel le voyage n'aurait pas été possible. Il est d'ailleurs le seul animal autorisé à passer du monde imaginaire dans le monde réel, et il permet le passage entre ces deux mondes.

J'ai pris cette photo-métaphore au rayon bébés, aux Galeries Lafayette. Il y a 32 ans, jour pour jour, j'entrais en France, à Nice, après un voyage de deux jours et deux nuits, en train, à travers trois pays de l'Est européen..

DSC_0906.JPG2015. C'est l'un des palmiers du côté de la Gare, que j'ai sûrement regardés, émerveillée, il y a 25 ans, quand j'arrivais à Nice, pour la première fois, le 31 juillet 1990. J'ai aussi écrit quelques lignes sur le blog: 

http://elargissement-ro.hautetfort.com/archive/2015/07/31...

Écrire un commentaire