Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/01/2019

Ma semaine sur Facebook

January 23 C'est un résumé des prestations des ministres roumains à Bruxelles. Malheureusement, après ces quelques jours d'extrême visibilité pour la Roumanie au niveau européen, les résultats sont plus que décevants. La Première ministre et les ministres sont totalement hors sujets, incapables d'échanger sur les idées et totalement déconnectés de la réalité européenne. Ce n'est que le 23e jour de la présidence du Conseil de l'UE, et il reste 158 jours..
Nous aurons donc encore de nombreuses occasions de rire ou de pleurer. De désespoir, de rage, d'impuissance.. Ces gens-là n'ont pas qu'un problème de langage et de compétence, mais aussi de raisonnement, de structuration de la pensée.. Le ministre de l'agriculture et son discours ahurissant: "En Roumanie, les cormorans se baignent dans les piscines.."
January 26 Le cours de l'euro explose. Le gouvernement PSD incapable a mis des taxes qui font fuir les investisseurs. L'économie s'effondre, la monnaie nationale s'effondre. La Roumanie s'engage sur la voie du Venezuela, c'est le Venezuela de l'Europe, d'ailleurs on a le même tricolore. "Le gouvernement PSD est un groupe d'analphabètes et d'infracteurs qui, normalement, devrait se trouver en prison, si nous n'avions pas les pires juges au monde."(un commentateur) 
January 27 (Vidéo des prestations des ministres roumains) De toute façon, on s'y attendait, mais maintenant l'imbécillité apparaît publiquement, elle dépasse nos frontières. On n'a jamais eu une image formidable, mais là, on peut mieux nous voir: pitoyables, ridicules, pathétiques. Car on n'est plus dans l'espace clôturé et surveillé par la Securitate communiste de la grandiose époque Ceausescu..

January 29 Une Roumaine expatriée se rend au pays pour organiser les obsèques de son père et constate la gangrène de la corruption. Il faut arroser abondamment à l'hôpital, à la morgue, à l'église.. Des sommes indécentes même. Trente ans après, le pays est un gouffre, et on ne peut se payer un enterrement digne. En plus, le pope s'est présenté alcoolisé, il a fallu trouver un autre..Après trente ans, la Roumanie est un désastre, personne n'aurait imaginé une pareille évolution, même dans le scénario le plus pessimiste. Le groupe au pouvoir n'est pas le seul en cause, mais tout le tissu social gangrené. Les infracteurs et les analphabètes au pouvoir ne sont que le symptôme d'un pays irrémédiablement malade.

 

 

 

Commentaires

Le 29 janvier a été le dernier jour de la vie de mon père, et le bilan que je fais de nos vies, avec chaque année qui passe, ne s'améliore pas. Je relis les deux notes publiées ici trois ans plus tard, en janvier 2005, "Lettres d'un exilé pour un autre" (I et II) et je m'étonne de la détermination qui m'a fait espérer et survivre.

Écrit par : Carmen | 29/01/2019

Répondre à ce commentaire

Je reçois en France, où j'ai la résidence fiscale, le montant de ma retraite de professeur en Roumanie (à peine vingt années d'ancienneté, car ils m'ont volé trois années quand j'étais doctorante à Nice, bien que j'aie gagné le contentieux administratif avec eux, mais c'est la justice roumaine..). Ce montant, déjà minuscule, est grignoté chaque mois par la dévaluation de la monnaie nationale, le RON, bientôt le Bolivar..

Écrit par : Carmen | 30/01/2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire