Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/12/2017

Joyeux Noël!

Carmen Lopez shared a memory. (C'était mon arbre de Noël en 2014)

December 13 at 9:00am · 
 
10846229_10152586018748651_7060657462863401431_n.jpgMon bouleau argenté. "Mon boulot argenté" ce serait beaucoup mieux, sans doute, mais on ne contrôle que 10% de sa vie..(50% l'héritage génétique, 40% les conditions extérieures). Alors, ces 10%, on en est responsable. On travaille avec sa vie, tout récit est un parcours, lequel peut être un roman.. Un déroulement dont il faut comprendre le sens. Dans le mien, à la page d'aujourd'hui je lis: un passeport roumain, un titre de séjour permanent en France, un nouveau visa américain de dix ans. C'est le passeport roumain qui me glace.. Enfin, la mort prend toutes les formes, la question n'est pas là mais dans ces 10% où se joue notre liberté..
 

Décembre 1989. Vingt-huit ans après, la nation roumaine est profondément divisée et surtout infiltrée dans ses moindres structures, publiques et privées (familles). Vingt-huit ans de démocratie factice, et un seul et unique gain pour les Roumains (lequel n'en est pas un, après tout..): aller vivre ailleurs. 
L'échelon numéro 2, qui a pris la relève en décembre '89, a été remplacé, au fur et à mesure, par l'échelon numéro 3, plus exactement à présent par l'échelon numéro 4. Il n'existe aucune issue. Il n'existe que des diversions dont la Roumanie possède la maîtrise depuis 70 ans. Et, bien entendu, une multitude de masques.

Écrire un commentaire