Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2017

Notre partenaire américain

DSC_2782.JPG

(Mes photos -Fourgon UPS à Nice

Vraisemblablement, depuis 28 ans, la Roumanie n’a jamais traversé une étape aussi inquiétante, non seulement pour elle-même, mais aussi pour les alliances et les partenariats qu’elle est censée respecter, l’UE et l’OTAN, et qui représentent son unique rempart et son passeport dans le monde civilisé.

Il est absolument élémentaire que l’UE et les Etats-Unis ne sauraient accepter un Etat aussi corrompu à la frontière avec la Russie.. Pour que le Département d’Etat américain arrive à demander au Parlement roumain, via un communiqué, de rejeter les modifications aux Lois de la Justice, car elles sont susceptibles de compromettre la lutte contre la corruption, c’est que la situation est particulièrement sérieuse, et que les ressources du dialogue diplomatique sont épuisées. Voici le communiqué qui, hier soir, en Roumanie, a été publié en ligne dans les Breaking News des sites d’information et a été instantanément repris sur les réseaux sociaux. Dans la matinée, les articles et les commentaires ont fusé de toutes parts, j'ai essayé d'y jeter un regard et éventuellement d'évaluer le poids des opinions anti-américaines, anti-européennes, nationalistes, néocommunistes, pro-russes.. Le refrain bien connu est celui de "la colonie". Dans ce cas, je suis pour une colonie américaine, plutôt que russe, cela m'est clair depuis que j'ai vu le jour dans la colonie soviétique appelée la République populaire roumaine/la République socialiste de Roumanie (éventuel rappel des faits historiques, grâce à Wikipedia, ici )    

Romania: Proposals Affecting the Independence of the Judiciary

Press Statement/Heather Nauert /Department Spokesperson/Washington, DC/ November 27, 2017

 


The United States notes with concern that the Parliament of Romania is considering legislation that could undermine the fight against corruption and weaken judicial independence in Romania. This legislation, which was originally proposed by the Ministry of Justice, threatens the progress Romania has made in recent years to build strong judicial institutions shielded from political interference. We urge the Parliament of Romania to reject proposals that weaken the rule of law and endanger the fight against corruption.

L’année qui va s’achever a enregistré une terrible cacophonie dans la gouvernance, et des tentatives grossières visant à subordonner la Justice au politique. L’année qui va s’achever a aussi enregistré cinq fois moins de fonds européens que l’année précédente, quand on sait que la Roumanie a déjà le taux d’absorption le plus bas de l’UE et qu’elle aurait un besoin vital de projets de développement. Petit dommage collatéral: l’effondrement de la monnaie nationale. L’année qui va s’achever a vu s’accélérer l’expatriation des Roumains -plus de quatre millions vivent et travaillent à l’étranger. Bref, un vrai succès de la coalition PSD-ALDE qui avait emporté les législatives.. Malheureusement, on sait qu’il n’existe pas de parti d’opposition, qu’il n’y a que des passerelles d’intérêts personnels et de pouvoir entre les formations politiques, et que la population est fortement divisée puisque, elle aussi vit, plus ou moins, selon le même principe des passerelles.. Néanmoins, l’année qui va s’achever a vu également, depuis février, des protestations dans la rue, dans la plupart des villes. S’il n’y a pas de parti d’opposition, il y a quand même la manifestation d’une opposition (que « certains » qualifient de « manipulée ») -et c’est déjà mieux que rien. On ne peut pas se résigner à rester dans le Trou. 

Donc, le pouvoir actuel fonce avec confiance et inconscience dans le mur, en multipliant les erreurs. Et il semble que l’heure est grave. Même si vous n’êtes pas un analyste politique, vous pouvez faire le rapprochement entre les événements : les sénateurs de la coalition majoritaire ont boycotté dans la Commission de la Défense nationale le vote pour l’acquisition des systèmes de défense aérienne Patriot. Hier, quelques heures avant le communiqué du Département d’Etat américain, le Président Iohannis a promulgué la Loi pour l’acquisition des systèmes Patriot.. Certains observent que  les Américains essaient d’éviter que le Président Iohannis soit suspendu, car dans ce cas il s’agirait de forces plus dangereuses, impliquées dans une guerre hybride, déjà commencée (les Russes..) 

Écrire un commentaire