Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2019

Une joie triste, l'oxymore de ce novembre

présidentielle roumanie,anniversaire,diaspora,joie triste,mise à distance

(Mes photos- Le jardin Alsace-Lorraine)

C’est l’anniversaire de mon fils, 39 ans, ces derniers 15 ans aux Etats-Unis, ces derniers 12 ans dans une compagnie américaine leader mondial. Nous comptons parmi les 863.849 de la diaspora roumaine ayant voté pour le président sortant Klaus Iohannis, qui l’emporte donc grâce aux voix des 94% des Roumains de l’étranger et des 63% des électeurs sur le territoire. Une victoire assez triste, je dirais même amère, selon moi, puisque le Parti pourri, héritier du Parti communiste, l’actuel Parti social-démocrate obtient 34%, ce qui en dit malheureusement assez long sur l’état de santé de la Roumanie. J’aurais aimé qu’il soit balayé, au-dessous de 15%, et alors, j’aurais dit que le pays était en train de guérir, après trente ans. Mais non, ils vont se replier, la mafia ne meurt jamais, elle se réorganise. Cela veut dire qu’un tiers des Roumains ont voté pour le Parti pourri, soit 35 personnes sur 100…Beaucoup trop. Pour cette élection présidentielle, c’est la diaspora qui a sauvé la mise, c’est une évidence. Mais la tumeur est là, elle va grossir au moment des élections parlementaires prochaines. En gardant la tête froide, on peut se dire que oui, on a évité le pire (car un chef d’Etat comme la candidate du Parti pourri aurait été une calamité), mais c’est loin d’être gagné pour la Roumanie.

Certes, le président sortant et actuel a maintenu le pays sur la ligne euro-atlantique, et il va sûrement continuer, il faut le lui accorder, et ce n’est pas rien. Le slogan de sa campagne, « Pour une Roumanie normale », va rester juste une formulation optimiste, comme le slogan du candidat USR/Plus+, d’ailleurs, « Heureux en Roumanie ». Le problème, c’est que, voilà comment conçoit le bonheur et la normalité un tiers des Roumains, un tiers non négligeable, car il comprend, en définitive, l’appareil administratif et politique de base, le squelette de la bête, le tissu des fiefs locaux et des clans, auquel s’ajoute la masse des Gélatineux (je les appelle ainsi), plus ou moins anonymes… Ils sont malfaisants par l’indifférence, l’opportunisme, l’ignorance, la sottise..

En tout cas, ce n’est pas demain la veille que les millions de Roumains qui ont quitté le pays y retourneront. Je l’ai quitté il y a 27 ans, mon fils il y 21 ans. Je ne m’attendais pas (et là, je reconnais ma bonne foi, ou ma naïveté) que le Parti pourri et sa candidate, pitoyable mais agressive, fassent un score de 34%, avec le soutien des Gélatineux.. Je vais faire une pause de la Roumanie, comme j'ai fait une pause de la France après la dernière attaque islamiste en date (celle de la Préfecture de Paris, en octobre dernier). Quand vous ne pouvez changer une réalité, ni la quitter, vous êtes obligé de l'accepter, mais, pour votre santé émotionnelle et physique, vous devez vous en extraire, comme vous pouvez. N'ayant jamais été capable du déni de réalité, je pratique la mise à distance. C'est tout une stratégie, bien rodée par la force des choses. Et CEFRO est là pour m'aider. 

Commentaires

J'ai signé récemment l'initiative Appeal for Nuremberg Trials for Communism, et j'ai signé deux fois, avec mes deux appartenances..Je reçois cet email me demandant de choisir une signature ou de laisser les deux. Alors j'ai choisi, car je me suis rappelé que c'étaient bien les néo-communistes roumains qui m'avaient traitée d'ennemie du peuple à mon retour en Roumanie, après l'obtention de mon doctorat français..
Le 2019-11-24 20:35, cristin@...a écrit :
Estimada Dra. Lopez,

la molesto porque entre las firmas al Appeal for Nuremberg Trials of
Communism encuentro dos veces un nombre muy parecido con referencias
ligeramente diferentes.

En el caso de que se trate de Ud. en los dos casos, le ruego nos
indique cual de las dos lìneas prefiere que figure (o si desea que
figuren tal vez los dos paìses):

Carmen Lopez, Docteur ès lettres, RO
Carmen Serghie Lopez, Docteur ès lettres, CEFRO, FR

Muchas gracias por haber firmado nuestro Llamamiento y un saludo muy cordial.

Renato Cristin

Cher Monsieur Renato Cristin,

Merci pour votre message. Je préfère la signature Carmen Serghie Lopez, Docteur ès lettres, CEFRO, FR

Merci beaucoup.
Bien cordialement,
Carmen Lopez
CEFRO -Conseil, formation
www.cefro.pro

Écrit par : Carmen | 25/11/2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire