Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/02/2004

Adhésion UE

La presse roumaine ("Evenimentul Zilei", "Romania Libera") se fait l'écho du dernier rapport du Parlement Européen sur les chances de la Roumanie à l'adhésion en 2007 et sur la réussite des négociations en 2004. On parle ouvertement de "découpler" la Roumanie de la Bulgarie. Les représentants roumains multiplient promesses et voyages à Bruxelles, les interviews et les euphémismes diplomatiques abondent.

Le danger est réel, "Euronews"dans son édition du matin du 26 février a fait une radiographie exacte des deux derniers des 27 pays qui frappent à la porte de l'UE, la Roumanie et la Bulgarie. Les Bulgares, eux, conscients du décalage refusent d'être assimilés au même groupe que leurs voisins du nord du Danube, ils ont même réalisé des T-shirts pro-européens "I am proud to be Bulgarian".

21/02/2004

Le film de Mel Gibson

Date: Sat, 21 Feb 2004 06:54:31 -0800 (PST)
From: "Carmen Lopez" <serghie_carmen@yahoo.com>  Add to Address BookAdd to Address Book
Subject: Le film de Mel Gibson
To: letters@newsweek.com

 

NEWSWEEK consacre son dernier numéro du 16 Février à
une présentation de la "Passion de Jésus Christ", avec
en couverture la photo de James Caviezel dans le rôle
principal et la question "Who really killed Jesus?",
anticipant une polémique qui vient nourrir le contexte
politique actuel.

J'ai lu, j'ai regardé la bande annonce, j'ai écouté
les prises de position dont les medias commencent à se
faire l'écho. 
Certes, pour me faire une image plus complète sur cet
événement (car c'en est un, placé naturellement, sous
le signe de la contradiction), il faudrait que je voie
le film, ce qui ne sera pas possible dans l'immédiat,
puisque je me trouve en France.

Le sujet m'intéresse aussi pour lui avoir consacré ma
thèse de Doctorat, "La Rhétorique de la Passion dans
le Roman Médiéval". J'ai obtenu la mention "Très
Honorable à la Majorité", l'un des membres du jury
n'ayant pas apprécié particulièrement ce qu'il croyait
voir transparaître comme subjectivité.

En plaçant ma recherche au niveau du discours, j'ai
regardé la Passion en tant que macrofigure rhétorique
qui communique un message d'amour exemplaire et qui
fonctionne comme modèle intériorisé pour une certaine
rhétorique de l'amour médiéval. 
J'ai voulu montrer comment la Passion -parabole
existentielle par excellence -se reflétait dans la
psyché médiévale, et donc dans le discours de ce XIIe
siècle dominé par l'Imitatio Christi. 
J'ai trouvé  que c'était autour du Service, essence de
la Passion et emblème de la société courtoise que se
construisait l'éthique amoureuse, en fonction de
laquelle le Sujet pouvait s'édifier, car l'amour crée
des comportements civilisateurs, et j'ai ainsi été
heureuse de proposer une grille de lecture inédite
pour les romans de Chrétien de Troyes.

D'un point de vue sémiotique, tout produit artistique
a droit à un degré d'ambiguïté et de là son ouverture
(je ne fais que rappeler Umberto Eco et son "Opera
aperta"). Les choses vues sous cet angle,je ne saurais
prendre parti pour ou contre le film de Mel Gibson.

Il apparaît qu'en mettant en scène une "Passion"
excessivement violente, le film fait forcément
ressortir la question de la culpabilité, laquelle, en
dépit des périodes de mise en veilleuse, n'a rien
perdu de sa force.

Au cours de l'histoire, en matière de torture
l'imagination humaine a trouvé des solutions non moins
terribles que la crucifixion il y a deux mille ans,
lorsqu'on pense qu'au Moyen Age les supplices de
rigueur consistaient à écarteler ou à empaler.

Alors, pourquoi ne pas accepter une évidence bien plus
simple à partager et imperméable aux réactions
identitaires, en reconnaissant que dans la violence
que l'on reproche au film il peut exister une charge
accumulée, qui est en dehors d'un temps précis, tout
en étant de tous les temps?

La trahison, aussi bien que l'indifférence
appartiennent au présent éternel, dans le rapport 
Parole-Action elles font partie de l'histoire, en tant
qu'événement vécu, avant de faire partie du récit de
l'événement, elles relèvent de l'énonciation avant de
passer dans l'énoncé, elles se situent sur l'axe
Je-Ici-Maintenant.

Si l'on pouvait regarder ce qui fait l'être humain
dans son ensemble, plutôt que ce qui le définit comme
appartenance, toute tentative de récupération, de quelque
bord qu'elle vienne échouerait et ce serait là
peut-être la seule victoire à remporter.




Carmen Serghie Lopez

06000 Nice
France
e-mail:serghie_carmen@yahoo.com


11/02/2004

Correspondance

Date: Fri, 6 Feb 2004 02:10:49 -0800 (PST)
From: "Carmen Lopez" <serghie_carmen@yahoo.com>  Add to Address BookAdd to Address Book
Subject: Lettre ouverte à M.M.GEOANA-Ministre Roumain pour Affaires Etrangères
To: mae@mae.ro, Romano.Prodi@cec.eu.int, Guenter.Verheugen@cec.eu.int, Fabrizio.Barbaso@cec.eu.int, Matthias.Ruete@cec.eu.int, olaf-anti-fraud-training@cec.eu.int, enlargement@europol.eu.int, ENicholson@europarl.eu.int, jrebbitt@usaid.gov, recruitment.a@hq.nato.int, premier-ministre@cab.pm.gouv.fr, redactia@romanialibera.ro, corneln@expres.ro, france@lexpress.fr, letters@newsweek.com
CC: claudiu_nedelea@hotmail.com

A Monsieur Mircea Dan GEOANA
Ministre Pour les Affaires Etrangères
Bucarest, Roumanie


Monsieur le Ministre,

Le proverbe dit qu'il ne faut pas parler de corde dans
la maison du pendu, mais je prends la liberté de
transgresser cet interdit et de m'adresser à vous,
dans le contexte si difficile pour la Roumanie, qui
voit disparaître ses chances d'intégration européenne
-et pour cause.
En lisant hier la presse, je me disais que le nouveau
président géorgian Saakasvili, qui vient de s'attaquer
à la corruption sans faire semblant réussirait à
amener son pays devant les portes de l'UE peut-être
avant la Roumanie.

Je n'ai pas la qualité qui me permettrait de dénoncer
concrètement des actes de corruption, d'injustice, de
restriction de la liberté d'expression, des atteintes
aux droits de l'homme, en général. 
Toutefois, je n'en suis pas moins témoin, aussi bien
par mon vécu de citoyenne roumaine (rentrée de France
avec un Doctorat, j'ai été évincée et j'ai dû
repartir), que par les observations et les
investigations des officiels et des organismes
internationaux qui ont le rôle de suivre la marche des
réformes en Roumanie.

Donc, je viens évoquer mon cas particulier, celui du
projet que ma société SC TORR Galati Romania s'efforce
de concrétiser entre la France et la Roumanie, et pour
lequel j'essaie depuis plus de trois ans de trouver un
modeste financement, quand en Roumanie des millions
d'euros de subventions partent en fumée.
J'ai de bonnes raisons de croire que mes recherches
tenaces, au sujet desquelles je me suis exprimée dans
des lettres aux officiels roumains et internationaux
et à la presse ne vous sont pas inconnues.

Le but dans lequel j'ai créé cette PME est celui de
réaliser des projets motivés par l'intégration de la
Roumanie dans l'UE et dans l'OTAN, en mettant en place
des programmes liés à la formation, aussi bien dans le
Management et les NTIC, que dans le domaine de la
psychothérapie des enfants abusés ou dans d'autres
champs où peut se manifester le savoir-faire français.

Je suis intéressée surtout à participer avec ma
société aux programmes initiés par l'OLAF Anti Fraud
Training Team, mais comme je l'ai précisé dans ma
réponse au message reçu de la part de cet organisme
(l'e-mail "OLAF Anti Fraud Training Grant
Programme/12/01/04), je dois arriver à obtenir les
fonds d'installation pour le Centre de formation au
bénéfice des cadres roumains (succursale de SC TORR)
et que je souhaite ouvrir en France.
Je viens ainsi faire une nouvelle tentative auprès des
instances gouvernementales roumaines pour demander un
support financier.

J'ai pris connaissance des derniers avertissements
sévères par lesquels les officiels européens entendent
sanctionner des aspects d'une gravité exceptionnelle
en Roumanie. En tant que femme et mère, j'ai été
horrifiée par le degré de corruption révélé dans
l'affaire des adoptions internationales et par ce que
cela laisse à supposer.
En tant que citoyenne roumaine tout simplement, je me
sens toujours blessée par tout ce qui entrave et
retarde l'intégration, car il n'est pas facile d'être
Roumaine, ni dans son pays, ni à l'extérieur.

Il paraît que tout à coup et à l'unanimité presque,
les instances internationales viennent de réaliser
l'étendue du désastre en Roumanie. J'ai le vertige
quand je lis des révélations sur les malversations
financières, les rachats d'entreprises, les mécanismes
corrupteurs si bien agencés. Pour celui qui se trouve
en dehors de ces mécanismes, le sentiment est celui
d'une impuissance totale.
Je comprends très bien que les officiels roumains sont
pris de panique et qu'ils s'empressent de rassurer par
tous les moyens que des mesures fermes seront mises en
places.

Permettez-moi de dire, Monsieur le Ministre, que mon
imagination s'arrête devant cette formule globale et
qu'il m'est impossible de me représenter comment va
être stoppée pratiquement la corruption dans notre
pays -et pourtant je suis professeur de littérature.

En revanche, je souhaite participer avec ma société à
des programmes anti-corruption. 
D'ailleurs, j'ai quelques atouts qui, par les temps
qui courent sont plutôt rares: je ne fais pas partie
du système, j'ai un passé clair comme l'eau de roche,
je n'ai pas de biens, je n'ai pas d'appétit pour le
luxe ou pour la démesure, je ne suis pas corruptible,
et cela pour des raisons qui sont davantage
philosophiques qu'idéologiques -ce qui est une valeur
plus sure.
Vous reconnaîtrez qu'il y a ici tout ce qui garantit
l'authenticité d'un engagement.

Je crois qu'il vous sera extrêmement facile d'accorder
à ma société une subvention d'installation si vous
daignez examiner ma demande et vous rappeler qu'elle
ne date ni d'aujourd'hui, ni d'hier, mais de bien
avant, et qu'elle est d'autant plus urgente que ma PME
représente ma seule source de travail.


En restant parfaitement disponible pour tout
renseignement complémentaire,
Je vous assure, Monsieur le Ministre, de mon entière
considération.

Carmen Serghie Lopez
7,av.Thiers, appt. 406
06000 Nice
+06 12 19 16 98
et 
10, Melodiei, appt. 3
Galati 6200
Roumanie
e-mail:serghie_carmen@yahoo.com








=====
Carmen Lopez
Managing Director SC TORR SRL J17/673/93 Galati Romania

__________________________________
Do you Yahoo!?
Yahoo! Finance: Get your refund fast by filing online.

Correspondance

From: OLAF-ANTI-FRAUD-TRAINING@cec.eu.int  Add to Address BookAdd to Address Book
To: serghie_carmen@yahoo.com
Subject: OLAF Anti-Fraud Training Grant Programme
Date: Mon, 12 Jan 2004 11:28:41 +0100

Chère Madame,

Nous avons bien reçu copie de votre abondante correspondance relative à votre projet de créer Centre de formation entre la France et la Roumanie.

Je me permets d'attirer votre attention sur quelques point essentiels du programme annuel de subvention en matière de formation géré par l'Office européen de lutte anti-fraude (OLAF). Ce programme vise à soutenir des actions de formation (ateliers de travail, séminaires, conférences,…) qui contribuent  à lutter contre la fraude au détriment des intérêts financiers de l’Union européenne en encourageant l’échange d’expériences et la diffusion des connaissances générales et opérationnelles dans les domaines concernés. Il vise également à faire connaître l’OLAF et ses méthodes de travail.

Il s'adresse aux administrations nationales ou régionales des Etats membres et des pays candidats intervenant dans la lutte contre la fraude, ainsi qu'aux organismes du secteur privé (instituts de recherche et d’enseignement). Les subventions sont octroyées pour des projets et/ou des actions ponctuels. Ce programme ne prévoit pas l'octroi de subvention de fonctionnement. De plus, l'octroi d'une subvention ne peut en aucun cas donner lieu à un profit et être utilisé à des fins commerciales.

L'appel à proposition pour l'année 2004 sera publié dans le courant du premier semestre. Si vous êtes intéressés et pensez pouvoir remplir les conditions d'éligibilité au programme, nous pouvons vous inclure dans notre mailing list, afin de vous avertir dès la publication de l'appel à propositions.

En vous souhaitant une excellente année 2004 e en vous priant de bien vouloir nous excuser pour cette réponse tardive.

OLAF training team