Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/03/2004

Agence nationale PME/RO/Réponse

Date: Wed, 3 Mar 2004 00:11:36 -0800 (PST)
From: "Carmen Lopez" <serghie_carmen@yahoo.com>  Add to Address BookAdd to Address Book
Subject: Fwd: Agence nationale pour les PME/RO/Votre réponse/
To: premier-ministre@cab.pm.gouv.fr

Merci de bien vouloir trouver plus loin un pas de plus
concernant le Projet France-Roumanie que vous
connaissez à ce jour.
Carmen Lopez

Note: forwarded message attached.


=====
Carmen Lopez
Managing Director SC TORR SRL J17/673/93 Galati Romania

__________________________________
Do you Yahoo!?
Yahoo! Search - Find what you’re looking for faster
http://search.yahoo.com


Forwarded Message [ Save to my Yahoo! Briefcase |  Download File ]
Date: Tue, 2 Mar 2004 01:52:05 -0800 (PST)
From: "Carmen Lopez" <serghie_carmen@yahoo.com>
Subject: Agence nationale pour les PME/RO/Votre réponse/
To: gabrieltoader@mimmc.ro, mariana.dragoi@mimmc.ro, mae@mae.ro
CC: Fabrizio.Barbaso@cec.eu.int, Matthias.Ruete@cec.eu.int, olaf-anti-fraud-training@cec.eu.int, recruitment.a@hq.nato.int, jrebbitt@usaid.gov, claudiu_nedelea@hotmail.com



Plain Text Attachment [ Download File  |  Save to my Yahoo! Briefcase ]

Adressé à Monsieur Gabriel Rasvan TOADER
Agence Nationale pour les PME et la Coopération
Bucarest, Roumanie


Monsieur le Directeur,

Je vous remercie pour le message à caractère
informatif en réponse à ma Lettre ouverte du 6 Février
dernier.
Je souhaite vous apporter quelques précisions, dans
l'espoir de pouvoir dépasser ce stade formel dans la
communication et d'établir peut-être un contact
efficient.

Bien évidemment, j'ai connaissance de l'existence du
Programme national ainsi que des mécanismes de
sélection et de finanement d'un projet, pour avoir
déjà engagé ma PME aux côtés de cinq partenaires
européens dans un projet Réseau transnational, dans le
cadre du Programme de formation Leonardo da Vinci. Le
projet en question, initié par un organisme de
formation de Nice, n'a pas été retenu à Bruxelles
après une procédure extrêmement longue et
techniquement complexe. 

En ayant l'expérience des procédés administratifs
français ou bruxellois, que je considérais, par
ailleurs comme étant efficaces, je saurais me
représenter aisément les mêmes contraintes, en matière
de temps et de circuits bureaucratiques, appliquées à
la Roumanie.

La société SC TORR n'a pas déroulé d'activité et elle
souhaite installer une succursale en France en ouvrant
un Centre de formation au bénéfice des cadres
roumains.
Elle est éligible sur le principe dans ce Programme
national puisqu'elle a comme objet d'activité
prestation de services et consultation. Plus
exactement, en 2000 elle a inscrit dans son statut la
mention 8042: "Activité de formation professionnelle
et d'éducation conformément aux programmes
d'intégration européenne. Autres formes d'éducation".

Il m'apparaît très clair que pratiquement, il me sera
impossible d'approcher le circuit du financement des
projets en Roumanie après avoir passé plus de trois
ans à rechercher un financement auprès des officiels
européens et roumains - je rappelle qu'en 2002 j'ai
essayé de contacter le Ministère de l'Intégration
Européenne, le Ministre Puwak et aussi le Ministère
des PME.
Je m'étais orientée ensuite vers une formule plus
simplifiée, en cherchant des sponsors ou des
organismes étrangers éventuellement intéressés à
m'accompagner financièrement pour monter ce projet
entre la France et la Roumanie. 
Il est vrai que tout au long de cet effort, j'ai
privilégié la voie officielle, qui m'a semblé être la
plus appropriée par rapport à mon statut. 
En d'autres termes, je n'ai aucun point d'ancrage dans
quelque réseau que ce soit, relationnel ou
d'influence, j'agis en individuel(le) qui détiens une
société en Roumanie et pour laquelle je recherche des
fonds.

Ceci étant, je souhaiterais être aidée concrètement
avec un financement pour ouvrir le Centre en France.
Je sais aussi que ce Programme national qui s'adresse
aux PME a des financements externes mais, comme
beaucoup d'autres programmes internationaux ouverts à
la Roumanie, il manque de projets réellement viables
-c'est un aspect qui est présent, d'ailleurs dans
toutes les remarques de la CE au sujet de
l'utilisation des fonds UE en Roumanie (ou des autres
fonds aussi -USAID, par exemple).

Je suis convaincue que le projet d'ouvrir en France un
Centre de formation au bénéficie des cadres roumains
est intéressant et qu'il pourra avoir de bons
résultats pour le Programme lui-même. 
Ce serait une autre manière, beaucoup plus
transparente et surtout porteuse de former un plus
grand nombre de cadres que l'actuel système de
"twinning", perçu comme opaque et préférentiel, pour
employer un euphémisme.

Moi-même et mon associé, nous avons parachevé nos
parcours universitaires en France et respectivement
aux Etats-Unis et nous sommes à même de nous engager
dans l'élaboration de programmes et de modules de
formation en collaboration avec des professionnels
français ou américains et réaliser des stages de
formation de très bon niveau, dans lesquels nous
souhaitons accueillir des cadres et des jeunes
diplômés roumains qui, ne faisant partie d'aucun
réseau n'ont aucune chance de se former à l'étranger. 

C'est à ces catégories de public que le projet
s'adresse, car je crois profondément que ce sont elles
qui pourront changer et faire évoluer la Roumanie, ce
sont elles que le Programme devra privilégier, en
finançant leur formation.

Donc, je viens vous suggérer de m'accompagner dans ce
projet, en m'aidant à installer le Centre à Nice
-pourquoi pas sous la forme expérimentale d'un
Centre-pilote- et à instaurer par la suite une
collaboration dans le recrutement des stagiares
roumains.

Pour cela, il faudrait que vous personnellement, vous
ayez la force d'initiative qui consiste à passer outre
les circuits bureaucratiques par une décision
concrète, rapide et simple. 

Je reste absolument disponible pour tout renseignement
complémentaire, vous pouvez me contacter directement,
en roumain également, par e-mail ou au téléphone, de
manière informelle.

Avec mes salutations cordiales,

Carmen Serghie Lopez
7, av. Thiers, appt. 406
06000 Nice
e-mail:serghie_carmen@yahoo.com
tél:+)0)6 12 19 16 98




Les commentaires sont fermés.